AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler

Aller en bas 
AuteurMessage
Sunfire
Young member
Young member
avatar

Age : 34
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Ven 16 Fév 2007 - 16:27

Et oui, ce n'est pas fini. Après Rising Stars, voilà du wildstorm. Ca sert d'aller de l'autre côté de l'Atlantique au royaume du comic books, quand on n’a pas de comicshop dans sa ville^^.

J'ai fait un gros achat sur The Authority aux USA en 2006, pensant que ça ne sortirait jamais chez nous, vu que Marvel n'avait pas trop fait de commentaires dessus. Je me trompais, bah tant pis.

The Authority, c’est la suite de la série Stormwatch du génial Warren Ellis. C'est dans cette série qu'il introduit des personnages comme Jack Hawksmoor, Jenny Spark, Apollo, Midnighter, les premiers Docteur et Ingénieur, et le 1er arc de The Authority a pour base un des épisodes de Stormwatch.
D'ailleurs, les membres de The Authority sont les remplaçants officieux de Stormwatch (oui car officiellement, les vrais remplaçants sont les membres de Stormwatch Team Achilles de Santini et Blacke).

Wildstorm n'est pas un univers pour enfants de chœur. Ici les batailles font des dégâts considérables, les civils trinquent à mort, et pas de statu quo, on tue les supers vilains pour ne plus les revoir.

The Authority est, comme les autres titres de Wildstorm, assez violent, mais ce titre est en plus politiquement incorrect (et donc jouissif), et possède beaucoup d'allusions au sexe. Il est aussi connu pour son côté blockbuster puissance 10.

Je ne critiquerai toujours pas les dessins.


Kev

Souvenez- vous. Dans la première saison on a:
-Nativité avec l'armée de supers humains de Gaizen Gamora
-Perfidie avec la Perfide Albion, une Terre parallèle colonisée par des aliens, qui s’en prend à notre belle planète
-Le crossover Authority/Planetary avec une pieuvre géante qui fait pleuvoir des poissons carnivores et une Authority alternative avec son armée de robots
-Crépuscule avec tout simplement Dieu qui revendique sa création qu’est la Terre
-Nativité contre Jack Kirby, les Vengeurs et Marvel, oups, je voulais dire le docteur Krigstein, les Américains et son armée de supers-humains
-Le journal de Jenny Sparks qui raconte comment Jenny a rencontré les membres d’Authority bien avant leur formation (et par la même occasion, l’ennemi du futur de Jack est combattu)
-Earth Inferno contre le Docteur renégat
-the break avec l’ancienne équipe de Midnighter et Apollo transformé en zombis, une armée russe de morts-vivants et un super-soldat capable de générer des explosions nucléaires
-pas d’ennemi dans Isolation et Orbital
-Transfer of Power et Brave new world contre le gouvernement, Seth et ses 400 supers pouvoirs, et l’Authority censée les remplacer.

Et bien toutes ces menaces ne sont rien face à Kev. Kev, c’est un anglais, il fan de foot (pour preuve la scène avec le journal au début^^), hooligan sur les bords, qui aime bien la bière, intolérant, égoïste, est accessoirement agent secret et se fait toujours attaquer chez lui dans les situations les plus délicates. Il fantasme à mort sur sa patronne et déteste le second de celle-ci. Bref, c’est un connard^^ (dans la vraie vie on le détesterait, mais là on l’adore). Cette dernière lui demande d’éliminer à lui tout seul Authority, car ils pourraient devenir une menace pour l’humanité. Lui, il en a jamais entendu parler, bien qu’ils aient sauvé le monde plusieurs fois et qu’ils sont devenus des stars depuis que Jack a repris l’équipe en main.
Dernière chose, Kev est à la fois le type le plus malchanceux du monde et le type le plus chanceux.
Armé d’un super flingue, il pénètre dans le Porteur. Il est vite repéré, et The Authority se fout de sa gueule. Comment un seul type sans pouvoir et armé seulement d’un flingue pourrait-il les tuer ? La réponse nous est donnée.

C’est écrit par Garth Ennis, celui qui déteste les supers héros. Et ça se voit. The Authority s’en prend plein la gueule, littéralement. Elle se fait ridiculiser, mais méchamment. Mais c’est génial. Kev est un anti héros hilarant, à l’antipode de ce qu’on pourrait trouver ailleurs.
C’est du second degré, des situations impossibles, c’est violent (surtout la scène sur le Porteur, sinon ça va), l’humour est lourdingue et sous la ceinture, mais c’est du bon. Sauf la vanne sur la Tour Eiffel.


More Kev

Kev revient, et ça va faire mal. Après une introduction qui devient la signature du personnage, c’est à dire se faire attaquer chez lui par des terroristes dans des situations embarrassantes, Kev est invité dans le bureau de sa patronne et elle lui donne une nouvelle mission. Il va devoir faire équipe avec Midnighter et Apollo pour retrouver un diplomate extra-terrestre, tout ça à cause du tigre^^. Le tigre ? Ben ouais, c’est un truc qu’Ennis a lancé déjà dans la 1ère histoire sans qu’on sache ce que ça voulait dire, maintenant on sait. Kev a un peu les boules, surtout que les deux membres d’Authority ont mal digéré d’avoir été tués par Kev (si, si vous lisez bien) et d’avoir été traités de tarlouzes dans le one-shot Kev.
Pourquoi une telle collaboration ? Les autres membres d’Authority ont été métamorphosés et amalgamés pour certains par les aliens qui leur ont demandé de retrouver ce diplomate sous peine de tout casser. Kev, lui, avait rencontré ce diplomate dans le temps.

Bref, Midnighter et Apollo vont vivre le pire moment de leur vie : collaborer avec Kev et ses 3 potes agents secrets qui sont comme lui (voir la description de Kev plus haut).

C’est toujours écrit par Ennis, et c’est encore plus drôle que le premier. D’ailleurs sur les 3 Kev, celui-ci est mon préféré. Je me suis marré pendant toute la lecture, entre Kev qui traite Midnighter de faiblard qui se cache derrière son pote surpuissant et qui veut ensuite vérifier s’il a des supers pouvoirs^^ (n’est pas stormwatch team achilles qui veut), le coup de la bombe atomique (inoubliable), etc.
Ce type attire la malchance, c’est dingue, mais arrive toujours à s’en sortir de justesse, et avec des excuses foireuses… trouvées encore par les autres !
Ce n’est pas du super scénario recherché à la Morrison ou Moore, mais là on s’en fout, on se marre, on passe un bon moment, et c’est ce qui compte.


The magnificent Kev

Troisième histoire de Kev par Ennis et il change de registre cette fois-ci. Ca commence encore comme à chaque fois (mais quel poissard ce Kev quand même !), et une fois encore The Authority se fait ridiculiser par un ennemi super fort, mais au look ridicule de chez ridicule.
Seul Midnighter s’en sort et arrive à s’échapper du Porteur. Blessé, privé de ses pouvoirs, échoué seul sur Terre, il n’y a qu’une personne pour l’aider : Kev !

Le ton est un peu plus sérieux cette fois-ci. L’histoire est bien plus sombre que les deux premières qui étaient plus tournées vers le fun et le 2nd degré. On assiste à un complot organisé, des trahisons, à la vie d’être humains réduit à néant pour des raisons ignobles, etc
On ne rigole plus vraiment, mais ce n’est pas plus mal, car on découvre Kev sous un nouvel angle. Il va devoir prendre sur lui et faire face à l’ennemi caché dans l’ombre. La relation entre Kev et Midnighter se développe de plus en plus, même s’ils se détestent, chacun se met à respecter l’autre.
Cette histoire se termine quand même sur un sourire quand on découvre la surprise de Midnighter^^, puis on espère revoir un jour, cet anti-héros si attachant malgré tout.


Human on the Inside

Cette histoire se passe peu de temps après brave new world et transfer of power et reprend quelques éléments de ces deux histoires. C’est pour ça que je l’ai mis dans la saison 1.
Le nouveau président des USA refait les mêmes bêtises que l’ancien, il envoie encore l’armée dans des pays pour imposer plus ou moins sa loi. Pas d’accords avec ses actions, les membres d’Authority interviennent et le menacent de ne pas recommencer, comme son prédécesseur.
Pas content, le président demande conseil à un politicien canadien pour savoir comment se débarrasser de cette équipe gênante qui est en train de dicter sa loi dans le monde.

Les Erynies, des êtres de légende, sont embauchées pour s’occuper de ces foutus encapés. Elles massacrent un groupe de super-héros pour attirer notre groupe fétiche qui rapplique et fonce dans le tas. Les membres se font démolir les uns après les autres, avec la mort apparente de Swift.
Ils sont sauvés par un asiatique adepte des arts martiaux qui tabasse ses trois bonnes femmes magiques. Il est invité à bord du Porteur pour remplacer Swift, et des tensions commencent à naître entre les différents membres.
Au même moment, le futur se détruit, et cette vague de destruction se dirige vers le présent, enlevant tout espoir aux humains, vu qu’il n’y a plus de futur. La population se met à désespérer et à dérailler, et la France se met à balancer des missiles atomiques à tout va.
Swift, elle, a été en fait téléportée, et se retrouve nue et prisonnière du politicien canadien, le père de Rush, qui veut venger sa fille.

Très bonne histoire. Elle n’est pas vraiment axée baston, et s’oriente plutôt vers le côté humain de notre chère équipe. On les vois se défaire doucement et de plus en plus face aux tensions qui apparaissent suite aux actions de ce nouveau membre qui ne fait que se conduire comme un humain et apportent à certains membres ce qui leur manquaient : clash entre Jack et Angela, ici ce ne sont pas des assiettes cassées mais des murs entre Apollo et Midnighter, et Jeroen a complètement perdu les pédales suite au combat avec les Erynies.
On se demande vraiment comment cette équipe va pouvoir faire face dans cet état à la menace du futur et à cet homme aux pouvoirs bizarres mais balaises. On assiste aussi à la dernière apparition de Jackson King alias Battalion ou Weatherman (non, il ne meurt pas, on ne le voit plus après cette histoire, c’est tout), et sans Synergie en plus :’(.
J’ai trouvé tout de même bizarre que le politicien s’acharne sur Swift alors que c’est Midnighter qui a tué sa fille. Peut être parce qu’il croit que Swift est le seul membre qu’il peut sauver de cette équipe. Je ne me rappelle plus s’il l’explique.
On remarquera encore que la France s’en prend plein la face (et c’est le cas de le dire^^). Rien de très grave, mais bon.



par contre, je n'ai pas encore les 2 histoires The Authority/Lobo, ni celle sur un Midnighter et un Apollo alternatifs qui se pointent, ni Authority/Gen 13 (vaguement vu une image une fois, jene garantis pas l'existence)


La critique de la saison 2 VO pas parue en VF va arriver ce soir ou demain.
Revenir en haut Aller en bas
Sunfire
Young member
Young member
avatar

Age : 34
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Sam 17 Fév 2007 - 10:52

Scorched Earth

Jack et Angie prennent du très bon temps ensemble (elle se tape tout le monde, elle, Jack, le Docteur, le mexicain dans Isolation…), et cette dernière sent que l’univers bouge. Il semble en effet que le soleil fluctue et balance des boules de feu sur Terre. L’Ingénieur ne peut rien pour arrêter les projectiles mortels. Les dégâts sont considérables et les victimes nombreuses. Un être émerge du soleil et se dirige vers notre belle planète qui souffre une fois de plus. Il est invincible semble bien connaître notre équipe de bourrins…

Et ben dis donc, comment font-ils pour sortir des menaces de plus en plus puissantes ? En voilà un qui ridiculise tous les héros à pouvoir sur le feu vus dans les autres comics. Alors, cet ennemi ? Oui et non pour sa création. Ok, il est super balaise, super cool, et quelque part oui, il n’apparait pas tout à coup comme ça, de rien. Mais son origine, non. Impossible. Winter n’a jamais eu autant de pouvoir pour absorber l’énergie du soleil. Déjà qu’il a perdu contre l’Elevé, alors le soleil…
En tout cas, c’était un plaisir de le revoir, car il était mon préféré chez Stormwatch.
La fin est vraiment pas mal. Winter jette à la face d’Authority tous les reproches que cette équipe mérite et cette dernière, plein de remords, vainc leur ancien ami.
Voilà le début des doutes pour l’équipe, qu’on verra tout au long des runs de Robbie Morrison et Ed Brubacker.
Ici c’est Jack qui doute, alors que dans Réalité SARL c’est Swift (probablement dû aussi à Human on the Inside), et dans Béhémoth c’est l’Ingénieur.

God ahead

The Authority doit faire face à la religion. Un nouveau révérend (me souviens plus de son nom) crée une religion et gagne de plus en plus d’adeptes dans le monde. Il dénonce l’équipe, qu’elle n’est pas un modèle pour les Américains car, ce sont des débauchés qui ne pensent qu’à l’alcool, au sexe et à la drogue.

La vie (normale) n’est pas rose pour certains membres. Le Docteur a quelques problèmes avec sa chérie pop-star, et Apollo et Midnighter ont du mal à trouver une maison pour élever normalement Jenny Quantum.
Mais quand ils apprennent que le révérend utilise des supers humains pour détruire tout ce qu’il considère comme appartenant au diable (la drogue, ça passe, mais pulvériser une ville un peu moins), ils foncent le neutraliser. Malheureusement pour eux, certains sont fait capturer et d’autres rejoignent le camp du révérend, ne laissant plus beaucoup de membres valides.

Mouais. C’est du Robbie Morrison. Autant j’avais bien aimé Scorched Earth, autant là c’est comme Flambe, Réalité SARL et Béhémoth, c’est à dire pas du grand Authority. C’est pas nul, non, mais ça ne vaut pas la 1ère série. Ca va, c’est tout. Alors oui ok, l’auteur a poussé la relation entre Apollo et Midnighter encore plus loin, tout comme celle des autres avec leur vie privée, le questionnement de leurs actions, etc. Il essaie de faire du politiquement incorrect, mais il n’a pas le don de Millar. Par contre, je trouve les motivations du révérend un peu bidon, mmême si c'est vrai que ça change des éternelles conquêtes du monde: il voulait juste se taper (et y arrive) des bombasses genre halle berry, jennifer lopez, etc
A la fin, on remarque déjà une certaine prise de pouvoir d’Authority, car le Docteur décide de créer une nouvelle religion qu’il dirigera.
En conclusion, ça se lit, et c’est déjà pas mal.

Coup d’état

Coup d’état est un crossover entre Sleepers, Stormwatch Team Achilles, Wildcats et Authority.
Les deux « héros » de Sleepers, qui travaillent pour TAO, vont voler un appareil permettant de créer des passages dans la faille/bleed. Ils se font arrêter par l’armée qui réussit à mettre la main sur cet appareil.
Le gouvernement américain (et par là, le nouveau remplaçant du président de human on the inside) décide d’utiliser cet appareil pour explorer la faille et pourquoi pas s’enrichir, hein ?
Malheureusement, cela a pour effet de faire s’écraser sur Terre un immense vaisseau alien qui voyageait dans la faille, causant la mort de 2 millions de personnes.
Les aliens arrivent, et demandent réparation après la perte de leur vaisseau et de son équipage. The Authority découvre que le président des USA est responsable, le cherche, l’amène devant les aliens et l’exécute.
The Authority a ras le bol de toutes ces conneries faites par les USA et décident de prendre le pouvoir. Ils partent à l’assaut des Etats-Unis et s’installent dans la maison blanche.
Dans son QG, TAO suit toute la scène et sourit, son plan a marché comme prévu.

Voilà, the Authority, ça c’est une équipe de couillus, des vrais. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, et ils sont énervés à mort. Ils décident de prendre les choses en main, ha ha ha ha ! La classe ! Ils font tout ce que les supers héros n’ont jamais osé faire. Les supers héros, faut pas les embêter !
J’étais vachement surpris qu’ils aient tué le président, j’en revenais pas. Mais il l’a cherché de toute façon, ce gros nul. Vive the Authority !
Et puis, petit à petit, on avance dans l’histoire, et on voit cette prise de pouvoir par les yeux de Stormwatch et des Wildcats. On découvre ce qu’ils pensent et la haine qu’ils éprouvent face à cette équipe de barjos. C’est vachement intéressant en fait de voir les points de vue de chacun, et qu’au fond, on n’est plus très sure du bien fondé de cette action.

Quelques questions quand même. Je n’ai pas lu la série Sleepers, donc je ne sais pas ce que fait TAO ici. Pour moi il a été tué par une rafale optique de Majestic…
L’équipe de Santini a pas mal changé. J’espère que panini sortira la VF, sinon je vais devoir prendre en VO.

Fractured Worlds

The Authority est donc à la tête des USA. Ils essaient de rendre le monde meilleur avec diverses directives touchant à la pollution, l’économie, la lutte contre la drogue et tout ça, etc.
C’est la que la mère de biologique de Jenny Quantum se pointe, à priori elle aurait survécu au désastre de Singapour lors de l’arc Nativité. Elle souhaiterait avoir la garde de sa fille, ou tout du moins la voir, mais notre chère équipe n’est pas très chaude à cette idée.

Pendant ce temps, dans le monde, à plusieurs endroits du globe, des failles s’ouvrent lient notre monde avec différentes réalités alternatives, ce qui cause bien sûr pas mal de problème.

Suite de coup d’état, et on nous renvoie à pas mal d’élément de la saga Nativité. L’ennemi est assez surprenant et très plausible, et quand on connait la puissance de cette lignée qui s’accroit à chaque fois, on se dit qu’Authority est mal barré. Surtout que l’un des membres passe l’arme à gauche. Snif. Midnighter devra alors commettre l’acte qui le hantera toute sa vie, qui le changera petit à petit, et qui le fera douté lui aussi de tout.
Par contre, je ne comprends pas l’intérêt d’être remonté dans le temps. S’il tue l’ennemi dans le passé, il ne devrait pas exister dans le futur, hors son acte n’a aucune répercussion sur le futur, seul l’ennemi meurt… dans le futur ! Ses actions ne sont même pas effacés. Je trouve qu’il aurait mieux fallu le tuer normalement dans le futur, ça n’aurait rien changé au transfert d’âme.
Bah, comme toute cette saison 2, ça va, ça se lit, et au fond, c’est assez intéressant.


Cette 2ème série se termine. Ce n'est clairement pas un chef d'oeuvre, mais ça se lit sans difficulté, et au final, ça a pas mal bougé tout ça. Il faut admettre que Robbie m'a surpris plusieurs fois.
On lui préférera tout de même la première série sans hésiter.

Critiques saison 3 et Captain Atom pour bientot


Dernière édition par le Mar 20 Fév 2007 - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arathorn X
Immortal member
Immortal member
avatar

Age : 29
Localisation : Entre Moselle et Alsace
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Sam 17 Fév 2007 - 14:06

Ouah dis donc, ça a l'air encore meilleur que ce que je pensais! Il faut à tout prix que je me procure des numéros! Kev c'est sortit en VF?
Revenir en haut Aller en bas
Ben Wawe
Ultimate member
Ultimate member
avatar

Age : 31
Localisation : A l'ombre de mes rêves
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Sam 17 Fév 2007 - 20:14

Non mais y a des minis en occaze en VO au comic shop de Stras', Ara'. Et sinon, Sunfire, si tu aimes Authority, on va devenir potes nous deux. J'ai pas tout lu, mais ça fait drôlement envie et ce que j'ai lu, tu en dis du bien. C'est cool. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://benthomas.over-blog.com/
Ark
Young member
Young member
avatar

Age : 30
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Dim 18 Fév 2007 - 20:14

c'est vraiment bien moi je suivait partiellemnt wildstorm justement jusqu'a Tao aprés j'ai décrocher y 3 ou 4 moi j'ai lu les critique de la team achille qui me donne bien envie eu des critiques sur cette dernière?
Revenir en haut Aller en bas
Ben Wawe
Ultimate member
Ultimate member
avatar

Age : 31
Localisation : A l'ombre de mes rêves
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Dim 18 Fév 2007 - 20:19

Il y a eu un Semic Books dessus et c'était globalement très sympa' et très fun. Très politiquement incorrect aussi, mais DC a stoppé la série juste un numéro avant la fin programmée pour cause de gros souci avec le scénariste. Il n'y a pas donc pas de fin, et ça énerve assez les fans d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://benthomas.over-blog.com/
Sunfire
Young member
Young member
avatar

Age : 34
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Mar 20 Fév 2007 - 9:18

d'ailleurs, il y aura de la vf pour la suite de stormwatch team achilles?
J'aime beaucoup la team achilles avec son slogan: on n'aime pas les supers connards, on tue les supers connards.
C'est tout l'inverse d'authority. Les membres d'authority comptent sur leur puissance, foncent dans le tas et réfléchissent à un plan pendant la baston ou si ça tourne mal.
Chez la team achilles, vu qu'il y a très peu de surhumains, ils sont obligés de mettre de supers plans au point avant de combattre. Ils ont même été capables de foutre une raclée à l'authority.

ben wave, oui, on va devenir très pote, j'adore authority et on a une façon de penser très proche^^
Revenir en haut Aller en bas
Ben Wawe
Ultimate member
Ultimate member
avatar

Age : 31
Localisation : A l'ombre de mes rêves
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Mar 20 Fév 2007 - 13:45

Non, pas de suite en VF et ça m'étonnerait que Panini édite : vu qu'il n'y a pas de vraie fin, ça serait un peu se tirer une balle dans le pied que de publier une série qui ne se finira jamais vraiment.
Mais c'est vrai que Team Achilles, c'était fun. C'était un peu dangereux si on prend au premier degré vu les pseudos messages donnés au premier abord, mais c'était assez drôle de les voir s'occuper des surhumains ou de The Authority (dans le Semic Books, ils arrivent à les stopper d'une manière que j'ai beaucoup aimé et Midnighter se fait défoncer la tête, trop bien). Dommage que l'auteur n'ait pas pu finir...
Revenir en haut Aller en bas
http://benthomas.over-blog.com/
Sunfire
Young member
Young member
avatar

Age : 34
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Mer 28 Fév 2007 - 9:52

Révolution

Troisième série pour un nouveau style. Ici, plus d’arc en 4 épisodes, ici, tous les épisodes forment une seule histoire, ce qui permet de tout développer.
Donc Authority dirige toujours les USA, et accessoirement le monde, car ils ont menacé tous les autres pays de pas faire les malins, sous peine de devoir répondre à la super équipe. Dans l’ombre, un ennemi bien connu, et qu’on ne pensait plus revoir, se sert de la nouvelle fonction de nos bourrins pour mener à bien ses plans et pourquoi pas s’allier avec les anciens dirigeants de la planète que sont les grands industriels, tout en s’aidant de son équipe de surhumains les Fils de la Liberté (oui oui, Metal Gear Solid 2).

Les membres de l’Authority en voit des vertes et des pas mures. Suite à un voyage dans le futur où il rencontre un vieux Apollo, Midnighter doute du bien fondé de tout ça et œuvre en cachette à la dissolution de l’équipe. Swift s’est fait démolir par les Fils de la Liberté, et Jack l’a sauve par tous les moyens (moyens très préjudiciables pour la population). Le Docteur, lui, doit vivre avec le massacre de ses adeptes par les Fils de la Liberté sur la conscience . Ces derniers d’ailleurs exhortent la population à renverser leur gouvernement.
Et puis le drame arrive.

Jack accuse Midnighter d’en être en parti responsable et les deux s’affrontent dans un combat où aucun des deux ne plaisante. Après le combat, il quitte l’équipe ainsi que Jenny et Apollo.
A partir de là l’équipe abdique et est dissoute.
L’ennemi est content et continue ses plans qui aboutissent à la mort (permanente) de l’un des membres de l’équipe.

Mais c’est clairement bon tout ça ! J’ai adoré le début, le fantasme de Midnighter face aux hommes politiques^^. Une boucherie :p
Révolution voit Jenny Quantum devenir le personnage principale de la série. D’ailleurs elle crée le monde des Jenny avec sa puissance, un peu comme le jardin des Docteurs^^ (d’ailleurs à la fin, les Docteurs et les Jenny se rencontrent, et connaissant le tempérament des Jenny, on devine comme ça finit^^). On y revoit donc Jenny Sparks qui devient un peu le mentor de notre Jenny Quantum.

Ensuite, Henry Bendix. Mouais. Son retour au plausible, je ne le nie pas, surtout que c’est un grand et bon ennemi, mais quelque part ça me gène un peu. Qui dit retour de Bendix dit aussi retour de… la nouvelle Rose Tattoo (même procédé que les Docteurs et les Jenny), qui au passage est vraiment pas mal^^ (oui l’ancienne est bel et bien morte).
Mais au moins on est sûr de ne plus revoir Bendix à la fin vu ce qu’il lui arrive (et c’est bien dégueulasse).

Bref castagnes, morts, nouveaux membres, trahisons, remises en question, nouveaux éléments d’univers c’est vraiment cool tout ça. Dommage qu’Authority ne dirige plus les USA à la fin, on revient au statu quo de départ, mais autrement, l’équipe subit pas mal de changement. Mais de toute façon, au fond, les supers héros font toujours ce qu'ils veulent chez Wildstorm, et ça, c'est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Sunfire
Young member
Young member
avatar

Age : 34
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Mer 28 Fév 2007 - 12:50

Captain Atom

Certains vont dire : « Quoi ? Mais il fait quoi lui chez Wildstorm alors que c’est un DC? » Ben ouais, c’est bel et bien lui, qui pendant 9 épisodes va être le nouvel héros chez Wildstorm.

Il faut croire que c’est la mode de changer à jamais les univers pour les 10 à 20 prochaines années. DC lui, a Crise d’identité, et Infinity Crisis avec tous ses prologues et tie-ins.
Marvel lui, a la Séparation, House of M et ses tie-ins, Annihilation et Civil War et ses tie-ins.
Wildstorm lui a juste Captain Atom (et accessoirement tout l’Authority, il faut l’admettre).

Tout commence par le sacrifice de Spartan, le leader des Wildcats, tué par Majestic afin d’empêcher la fin du monde un truc comme ça. On ne sait pas trop, car il faut lire Wildcats, mais on devine que ça a un rapport avec Void.

Puis, projecteur sur l’univers DC. Notre cher Captain Atom se sacrifie (encore un…, c’est con d’être un héros quand même avec un désir de mourir pour tout et n’importe quoi^^) pour détruire un astéroïde qui menace la Terre. Il monte dans une fusée et se fait exploser pour sauver notre belle planète. Je n’ai pas lu les épisodes de DC sur ça.
Mais il n’est pas mort ! Il réapparait dans un monde alternatif où il retrouve Batman et Superman (à priori ce n’est pas son univers, mais un autre). Je crois avoir feuilleté ça dans DC Universe pendant les grandes vacances. Puis il disparait à nouveau et se retrouve dans le wildstormverse (avec un look dix fois plus classe que son gris d’origine), dans l’espace, et fonce droit sur Terre où il y fait une entrée… fracassante^^.
Là un vieil homme donne les pouvoirs de Void à une jeune secouriste qui essaie de le tirer d’affaire après que Captain Atom ait pulvérisé son immeuble en s’écrasant. N’ayant pas beaucoup d’épisodes de Wildcats, je ne sais pas ce qui est arrivée à l’ancienne Void.
Le vieil homme meurt et Void (son pouvoir ne s’est pas encore manifesté et puis je ne me souviens plus de son nom) s’enfuit, affolée de voir un super humain, car les gens normaux n’aiment pas et ont peur des super types.
Majestic rapplique et les ennuis commencent.
Atom essaie par la suite de rentrer chez lui, mais c’est impossible, il semble coincé ici (on sait pourquoi à la fin). De plus, il semble être devenu une bombe à retardement, prêt à exploser à tout moment et pouvant détruire l’univers.

Au cours de ces 9 épisodes, il rencontre plusieurs héros, comme Majestic, les Wildcats (Warblade, Maul, Vaudoo, Zealot, Grifter) et bien sûr, Authority, pour l’affronter et/ou l’aider. L’ingénieur semble même tomber amoureuse de lui, au grand mécontentement de Jack.

J’ai assez aimé cette histoire. Atom (oui Atom, car tous les persos de Wildstorm se foutent de sa gueule avec son nom de Captain^^, et du coup, tout le monde l’appelle Atom) se retrouve donc sur cette nouvelle Terre étrangère (ici pas de villes imaginaires), où les humains vivent constamment avec la peur des supers humains et où le président n’ait pas la tête dirigeante du pays. C’est vraiment sympa de voir son point de vue (un peu comme coup d’état) par rapport à ce monde. Du coup, on a une autre vision de tous ces bourrins. C’est vrai que ça doit lui changer du DCverse :p

Bref, il se passe des choses, pour une tension qui monte de plus en plus à l’approche de la fin. Je peux vous dire que c’est quelque chose d’être du point de vue d’Atom, de voir qu’il essaie de convaincre Authority que tout se passera bien alors que notre équipe de bourrins n’y croient pas du tout. Et quand on connait Auhtority et leurs façons de faire… :s
Des bastons, des morts (4 personnages connus !), une haine envers Authority et un final jouissif quand Jack voit qu’il s’est totalement planté et quand Atom se laisse totalement aller à la colère et déchaine la nouvelle énergie qui menace de tout faire sauter.

Je me pose quand même une question. Atom contrôle les atomes et il dit avoir modifié les atomes de Maul et l’Ingénieur qui perdent leurs pouvoirs. Mais est-ce temporaire ou pas finalement ? On ne voit plus Maul se transformer, mais l’Ingénieur à la fin est de nouveau capable de se transformer, alors qu’Atom a dit qu’elle avait perdu ses pouvoirs.

Un défaut, et un gros quand même: à chaque épisode, on doit se taper un résumé au début. C'est lourd, surtout que sans ce résumé, soit ça aurait duré un épisode de moins, soit l'auteur aurait pu raconter plus de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Ben Wawe
Ultimate member
Ultimate member
avatar

Age : 31
Localisation : A l'ombre de mes rêves
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Mer 28 Fév 2007 - 14:36

Pour Revolution j'ai aussi été déçu du retour de Bendix. Même si ça donne lieu à une assez bonne histoire, le personnage devait rester mort...je veux dire que ça ne servait pas à grand chose de le faire revenir, ça n'a pas non plus donné une énoooorme histoire, et c'est dommage.

Pour Cap' Atom, son look est celui vu dans Kingdom Come, d'où certaines interrogations à un moment. Et il rejoint WS suite au premier story arc de Superman/Batman quand il empêche un astéroïde de kryptonite de détruire la Terre, tout simplement.
Ah, et il faut aussi remarquer que Majestic a fait pendant quelques temps le chemin inverse (il fut chez DC) et que Ion a aussi fait un tour chez WS. Apparemment, c'est officiel maintenant : WS et DC sont des terres parallèles.
Revenir en haut Aller en bas
http://benthomas.over-blog.com/
Sunfire
Young member
Young member
avatar

Age : 34
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Jeu 1 Mar 2007 - 15:21

oui, Majestic raconte à Atom qu'il a été dans son univers, qu'il a rencontré Superman, etc
Revenir en haut Aller en bas
Ben Wawe
Ultimate member
Ultimate member
avatar

Age : 31
Localisation : A l'ombre de mes rêves
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Jeu 1 Mar 2007 - 15:50

C'est surtout grâce à ça que les lecteurs DC pensent maintenant que le Multiverse est de retour chez DC. Je ne suis pas spécialement pour ou contre, mais si ça peut amener de bonnes histoires, je dis oui. Faut juste voir ce que ça va donner, vu que DC et WS ont deux univers très, voir trop, différents...

En tout cas, merci et bravo pour ces résumés et critiques. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://benthomas.over-blog.com/
Sunfire
Young member
Young member
avatar

Age : 34
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Jeu 1 Mar 2007 - 16:24

il y a eu aussi JLA et wildcats, non?

après je ne sais pas si l'histoire est dans la continuité comme celle de majstic chez dc ou atom chez wildstorm
Revenir en haut Aller en bas
Ben Wawe
Ultimate member
Ultimate member
avatar

Age : 31
Localisation : A l'ombre de mes rêves
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Jeu 1 Mar 2007 - 16:40

Oui, il y a eu ça par Morrison à l'époque de son passage sur la JLA. Ce n'est pas en continuité, il me semble, surtout qu'il n'y a pas l'air d'avoir d'explication sur ça. Il semble que Morrison voulait rattacher ça à l'Hypertime (concept que je n'ai jamais compris), mais je n'en sais pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://benthomas.over-blog.com/
Arathorn X
Immortal member
Immortal member
avatar

Age : 29
Localisation : Entre Moselle et Alsace
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   Jeu 1 Mar 2007 - 16:49

Ben Wawe a écrit:
C'est surtout grâce à ça que les lecteurs DC pensent maintenant que le Multiverse est de retour chez DC. Je ne suis pas spécialement pour ou contre, mais si ça peut amener de bonnes histoires, je dis oui. Faut juste voir ce que ça va donner, vu que DC et WS ont deux univers très, voir trop, différents...

Les mondes alternatifs à l'époque pré-Crisis partaient un peu dans tous les sens aussi: des persos qui étaient nés dans les années 10 sur une Terre alors qu'ils naissent dans les années 40 sur une autre, des persos qui sont les enfants d'un tel sur une Terre mais sur une autre, la Terre Prime où tous sont des persos de comics sauf Suprboy, les Terres des compagnies rachetés où il n'y pas les mêmes héros ni même races aliens, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler   

Revenir en haut Aller en bas
 
critique wildstorm vo (principalement the authority) spoiler
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joël DICKER (Suisse)
» Prospero brûle , votre avis /ATTENTION SPOILER \
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Spoiler Smacdown du 27/03/09
» Prison Break S3 (spoiler inside)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.O.M.I.C.S. :: Comics en VO :: Les Distingués Concurrents :: Multiverse DC-
Sauter vers: