AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Bac ES sur la selette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Geyser57
Mighty member
Mighty member


Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Le Bac ES sur la selette   Mer 26 Sep 2007 - 9:10

Il voulait déjà la fin du collège unique. Xavier Darcos va-t-il
aller jusqu'à la suppression des filières au bac? Après avoir étrillé à
plusieurs reprises le bac ES, le ministre de l’Education nationale a
annoncé jeudi, sur RMC Info, son intention de "rééquilibrer les
filières". Avec en ligne de mire un scénario qui fait son chemin: "Un
tronc commun et des options".
En début de semaine, Xavier Darcos avait déjà annoncé qu'il
repenserait le bac "à partir de 2008". Mardi, Roland Hubert, secrétaire
général du Snes, était reçu au ministère. Il se dit aujourd’hui "très étonné" du changement de ton et de cadence de Xavier Darcos:
"A la question de savoir si l’organisation du bac était
remise en question, il a répondu il y a deux jours qu’il ne prendrait
aucune décision engageante avant l’année prochaine. S’il s’agit de se
mettre autour de la table pour réfléchir à la meilleure façon de
démocratiser l’accès au bac, pourquoi pas: c’est ce qu’on réclame
depuis longtemps. Mais si le but est d’uniformiser en faisant faire les
mêmes maths, le même français ou les mêmes langues à tous, on ne va pas
dans le sens du progrès!"
Quand le ministre invite à réfléchir à une "filière commune, avec un
seul bac et des options", il envisage en fait un tronc commun qui
perdurerait jusqu’à la terminale. Pour l’heure, c’est le cas seulement
jusqu’en seconde.
"Poser la question du tronc commun est dangereux, par
exemple pour les matières scientifiques, dénonce encore le Snes. Il est
certain que cela permettrait des économies formidables… mais à quel
prix? Si l’on mélange bons et mauvais élèves en maths, comment peut-on
espérer améliorer le niveau, qui pose déjà des problèmes? Il faut
savoir ce que l’on veut."
Dans l’immédiat, c’est surtout la filière économique et sociale qui
pâtit des saillies ministérielles. Depuis la fin août, Xavier Darcos a
en effet remis plusieurs fois en cause le bac ES... quitte à en faire
un nouveau "bac G" à la Sardou, déplorent les enseignants en sciences
économiques et sociales.

http://www.rue89.com/2007/09/14/faut-il-supprimer-les-filieres-du-bac?page=1
Revenir en haut Aller en bas
Zauriel
Incredible member
Incredible member


Age : 28
Localisation : Le Paradis
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Mer 26 Sep 2007 - 19:20

je trouve ça un peu étrange, quand même, de critiquer le surplus de bacs, et de s'arrêter sur un des trois généraux.
Revenir en haut Aller en bas
http://zauriel.skyblog.com
Majesty of Gaia
New member
New member


Age : 33
Localisation : Le Havre/Caen
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 5:35

Comme on pouvait lire dans la bd les profs: "Monsieur le ministre, svp, arrêtez d'avoir des idées!"
L'éducation nationale est un domaine dit intouchable car à chaque fois qu'on propose une réforme, les profs et/ou les élèves râlent. D'accord, mais faut voir les réformes qu'ils proposent! Et le pire, c'est que même si on y croit plus, ils arrivent toujours à proposer pire à chaque fois!!!

Je suis pour, au contraire, une spécialisation des filières, par exemple S qu'on réhausse le niveau de maths et qu'on laisse tomber la LV2 qu'ils ont rajouté (ou alors en option comme avant). Le problème c'est qu'à la fac il y a déjà des répercutions! 0 la fac du Havre, le premier semestre de licence est commun à tout le monde! Il y a quelques option pour se spécialiser heureusement, mais c'est toujours moins bien que ce qu'il y avait avant! Argument avancé: "Les jeunes ne savent pas ce qu'ils veulent faire après leur bac".
Bah ouais d'accord, si en plus vous faite du général jusqu'à bac +5, vous les motiver pas à se prendre en main et prendre une décision! On pourrait appeler ça la "voix sans risque" pour celui qui ne sait toujours pas quoi faire. Faut arrêter...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent110
Sensationnal member
Sensationnal member


Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 5:50

Mis à part le droit d'entrée à la fac, quelle perspective d'avenir peut encore donner le Bac...

En 1985 dans la fonction publique :

Un titulaire du BEPC ou CAP pouvait concourir en catégorie C
Un titulaire du Bac en catégorie B
Bac +2 ou supérieur catégorie A

A la même période à l'armée :

Un titulaire du BEPC pouvait entrer à l'école des Sous-Officiers de Saint-Maixent

Un titulaire du Bac pouvait aller à l'école d'Officier de St Cyr.

Aujourd'hui il y a tellement de bacheliers que les ouvertures dans certains domaines sont très limités...Aujourd'hui un titulaire du Bac ne peut que concourir (dans la fonction publique) qu'en catégorie C...Et il n'est même plus évident que la simple école des Sous-Officiers leurs soient encore ouverte.

Le Bac n'est plus qu'un symbole d'une époque révolue...Il n'est pour moi qu'un examen de plus à passer avant de continuer vers d'autres aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Geyser57
Mighty member
Mighty member


Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 8:50

Je suis d'accord avec toi Laurent, je connais même des Bac + 4-5 (Licence Philo) qui travaillent à des caisses de supermarchés, pour un salaire avoisinnant les 900 Euros pour 80 % de temps de travail.
Un Bac Pro à l'heure actuelle peut être beaucoup plus intéressant si on sait exactement ce qu'on veut faire dans la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Majesty of Gaia
New member
New member


Age : 33
Localisation : Le Havre/Caen
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 15:39

Laurent110 a écrit:

Le Bac n'est plus qu'un symbole d'une époque révolue...Il n'est pour moi qu'un examen de plus à passer avant de continuer vers d'autres aventures.

Oui, mais parcequ'on a voulu le donner à tout le monde. On a baissé le niveau, donc on l'a dévalué. Conséquences, pour faire le même boulot qu'il y a 20 ans, tu dois faire 3 années de plus! Je pense au cas des instituteurs où il suffisait d'avoir le bac pour intégrer une école de formation pour devenir instit. Aujourd'hui, il te faut une licence! Tu n'es plus instit du coup, mais professeur des écoles, mais tu fais le même boulot! A quoi ont servies ces années d'études? (Posez la question à quiconque est à l'iufm pour devenir professeur des écoles, et ils vous répondront tous qu'ils ne savent pas!).
En tout cas, ca ne sert à rien de continuer à généraliser toutes les filières, dévaluer de plus en plus les diploômes etc... Au contraire, il faut réhausser le niveau du bac et spécialiser les filières dès la seconde (où du moins un tronc commun avec des options).
Et à ceux qui me disent: "ouais mais l'école t'apporte de la culture, il en faut un maximum!" je réponds que "la culture de base qu'on t'enseigne, il y en a une grande partie que tu peux apprendre par toi même si t'es pas trop feignant! L'école est surtout là pour te faire apprendre ce qui est plus difficile d'accès."
En tout cas, dans d'autres pays, le bac a encore de la valeur! En première année de fac (deug Mias), il y avait un sénégalais dans ma promo qui avait entre 19 et 20 à toutes les matières parcequ'il avait vu ça en terminale... bah quand t'entends ça, ça fait mal! Tu te dis, y a quand même un sacré malaise dans l'enseignement français!
Revenir en haut Aller en bas
Laurent110
Sensationnal member
Sensationnal member


Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 17:05

Je ne pense pas que le niveau du Bac a été diminué, ce sont plutôt le nombre de candidats qui ont évolués sur 30 ans et on se retrouve avec le principe de l'offre et de la demande....C'est à dire que plus il y en a sur le marché, moins cela vaut cher...A ce rythme là, dans une dizaine d'année une licence sera presque obsolète.

Pour en revenir au Bac, il n'y a pas besoin de le durcir...Revoyons les notations et savoir comment des textes truffés de fautes, rédigés au format texto ou SMS peuvent avoir la moyenne. Et je ne parle pas des notes qui sont ridicules genre 20,72/20
Revenir en haut Aller en bas
Marvel
Dark member
Dark member


Age : 25
Localisation : Perdu dans un bordel en Inde.
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 17:09

Laurent110 a écrit:
Revoyons les notations et savoir comment des textes truffés de fautes, rédigés au format texto ou SMS peuvent avoir la moyenne.

Bouuuuh le vilain cliché Razz
Je suis en terminale et je connais personne d'assez stupide pour écrire en sms au BAC tu sais Rolling Eyes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Zauriel
Incredible member
Incredible member


Age : 28
Localisation : Le Paradis
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 17:56

c'est pas un cliché. j'en connais quelques uns
Revenir en haut Aller en bas
http://zauriel.skyblog.com
Laurent110
Sensationnal member
Sensationnal member


Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 17:56

Marvel a écrit:
Laurent110 a écrit:
Revoyons les notations et savoir comment des textes truffés de fautes, rédigés au format texto ou SMS peuvent avoir la moyenne.

Bouuuuh le vilain cliché Razz
Je suis en terminale et je connais personne d'assez stupide pour écrire en sms au BAC tu sais Rolling Eyes Wink

C'est dommage que je n'ai pas gardé les journaux de cet été et de l'été dernier...Les plus belles copies SMS avaient été publié. Rien que les fautes d'orthographe "classiques" ne sont plus comptabilisées, on retire juste un ou deux points pour la globalité des fautes.

D'un autre côté, il faut revoir les critères d'attribution d'un bac...Par exemple prenons un étudiant qui passe un Bac littéraire...Qui n'obtient pas la moyenne dans les matières spécifiques à son Bac choisi...Mais décroche la moyenne grâce aux autres matières et options...Ne devrait pas avoir son Bac ou devrait passer les rattrappages dans les matières insuffissantes.

Une autre solution reste d'imposer la moyenne dans toutes les matières.
Revenir en haut Aller en bas
Marvel
Dark member
Dark member


Age : 25
Localisation : Perdu dans un bordel en Inde.
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 18:13

Laurent110 a écrit:
C'est dommage que je n'ai pas gardé les journaux de cet été et de l'été dernier...Les plus belles copies SMS avaient été publié. Rien que les fautes d'orthographe "classiques" ne sont plus comptabilisées, on retire juste un ou deux points pour la globalité des fautes.

Je parie mes pieds que 90% de ces copies, c'est desgens qui se foutaient du BAC ou qui étaient sûr de l'avoir, et qui avaient envie de déconner. Wink

Laurent110 a écrit:
D'un autre côté, il faut revoir les critères d'attribution d'un bac...Par exemple prenons un étudiant qui passe un Bac littéraire...Qui n'obtient pas la moyenne dans les matières spécifiques à son Bac choisi...Mais décroche la moyenne grâce aux autres matières et options...Ne devrait pas avoir son Bac ou devrait passer les rattrappages dans les matières insuffissantes.

Pas d'accord. ça reviendrait à "emprisonner" l'élève dans le choix qu'il a fait. Il a eu des bonnes notes dans la majorité des matières, mais il n'aurait pas son BAC parce qu'il a été mauvais dans les matières spécifiques à sa section ? Je vois pas l'intérêt. Pourquoi l'obliger à continuer dans cette lignée s'il n'a plus l'envie ou le niveau ?

Laurent110 a écrit:
Une autre solution reste d'imposer la moyenne dans toutes les matières.

Encore plus contre. Tu rates une seule matière et t'as pas ton BAC ?! Et puis quoi encore ?!

Surtout que le BAC sert limite à rien à lui seul... radma
Revenir en haut Aller en bas
Zauriel
Incredible member
Incredible member


Age : 28
Localisation : Le Paradis
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Jeu 27 Sep 2007 - 21:16

c'est peut être un petit peu extrême, laurent, mais je te rejoins dans l'idée. mais par contre, qu'entends tu par " matière insuffisante?"
Revenir en haut Aller en bas
http://zauriel.skyblog.com
Majesty of Gaia
New member
New member


Age : 33
Localisation : Le Havre/Caen
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 5:26

Laurent110 a écrit:
Je ne pense pas que le niveau du Bac a été diminué

En réalité, en maths si. Je peux te donner l'exemple de l'algèbre qui a été largement sacrifié au fil des ans. La notion de groupe et sous groupe était vue en terminale il y a 30 ans alors qu'aujourd'hui, elle n'est vue qu'en fac ou math sup. Du coup, on leur parle d'espace vectoriel et ne savent pas ce que c'est! Autre exemple, les développements limités: même discours.


Laurent110 a écrit:
D'un autre côté, il faut revoir les critères d'attribution d'un bac...Par exemple prenons un étudiant qui passe un Bac littéraire...Qui n'obtient pas la moyenne dans les matières spécifiques à son Bac choisi...Mais décroche la moyenne grâce aux autres matières et options...Ne devrait pas avoir son Bac ou devrait passer les rattrappages dans les matières insuffissantes.

Une autre solution reste d'imposer la moyenne dans toutes les matières.

La première solution n'est peut être pas si mal, mais ça me fait chier de me dire que je n'aurai pas eu mon bac S option maths parceque j'ai eu 9 en svt (ce qui s'est réellement passé d'ailleurs). Mais disons qu'il y a de l'idée. Une autre façon de privilégier les matières générales, serait de jouer sur les coefficients. Tu réaugmentes les coefficients des matières principales. Mauvais côté de la chose, tous les lycéens aussi courageux que moi feront ce que j'ai toujours fait, ils ne bosseront que les matières à gros coeff.

Ta dernière solution je suis contre! T'imagines, un élève qui obtient 12 presque partout et se tape disons un 8 en lv2 et un 9 en philo (pour un S) aurait pas son bac? C'est trop chaud.

Edit: ah oui, pour l'orthographe mais j'ai toujours pensé que chaque copie devait avoir 2 notes, une sur 20 uniquement pour la matière et une autre sur 20 pour la présentation/orthographe. A la fin, on fait une moyenne de toutes les notes d'orthographe et on la lui attribut avec le même coef que matière à coeff moyen (ni trop fort ni trop faible). Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent110
Sensationnal member
Sensationnal member


Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 5:46

Zauriel a écrit:
c'est peut être un petit peu extrême, laurent, mais je te rejoins dans l'idée. mais par contre, qu'entends tu par " matière insuffisante?"

On va prendre un exemple...peut-être simpliste :

Un étudiant qui passe un CAP de cuisinier à 18/20 de moyenne dans les matières générales et 9/20 en cuisine n'a pas son CAP. On devrait faire de la même manière avec le Bac, si on a pas la moyenne dans les matières spécifiques au bac choisi...On repasse

Maintenant autre point de soucis, qui va au-delà de l'examen et du diplôme : Combien de bacheliers quittent les études après le Bac ? Quelles perspectives "professionnelles" peuvent ouvrir un simple bac aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Majesty of Gaia
New member
New member


Age : 33
Localisation : Le Havre/Caen
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 6:24

Pour un CAP cuisine je suis d'accord avec toi, mais pour un bac général c'est plus chaud. Par exemple, en S tu as (très) souvent une matières où tu pêches! Les très bons en bio pêchent en svt et les meilleurs en maths se plantent en svt. Quand à la physique chimie, c'est souvent la même chose, la chimie rattrape la physique. Je serai d'accord avec toi si et seulement si on applique ça à la spécialité (donc une seule des 3 matières).

Citation :
Quelles perspectives "professionnelles" peuvent ouvrir un simple bac aujourd'hui...

Bah ca c'est le problème de vouloir faire de plus en plus de général. Plus tu fais de général, moins tu avances dans les matières dans lesquelles tu aurais dû te spécialiser. Le pire, c'est que même à l'ufr du Havre ils avaient remis un semestre commun à tous les sv, maths et physique chimie, donc les "vraies maths" bah on les commence plus tard! Ils ont rectifié le tir en proposant des modules pour respécialiser à nouveau mais il y a quand même un module de maths pour tout le monde, un module de bio pour tout le monde, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent110
Sensationnal member
Sensationnal member


Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 6:54

Donc on serait d'accord pour dire que au-delà de la satisfaction personnelle de la réussite à l'examen, le Bac n'est plus qu'un passeport vers d'autres études...
Revenir en haut Aller en bas
Majesty of Gaia
New member
New member


Age : 33
Localisation : Le Havre/Caen
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 7:02

Malheureusement oui, mais surtout en France. Comme je le disais plus haut, dans certains pays le bac (ou équivalent) est d'un niveau bien plus élevé et il suffit à entamer directement une formation pour entrer sur le marché du travail.
C'est pour ca que je suis contre généraliser encore plus le bac, il faut le spécialiser à fond, réhausser (et pas qu'un peu) le niveau, que la France redevienne un pays où le niveau scolaire ne fait pas pitié (comme aux états unis).

Au risque d'être hors sujet, voici un exemple de la très belle culture américaine: http://youtube.com/watch?v=fJuNgBkloFE

Ca ne les empêche pas de se moquer de nous (enfin ici, je les comprends): http://youtube.com/watch?v=m0CjrNgK0zw
Revenir en haut Aller en bas
Zauriel
Incredible member
Incredible member


Age : 28
Localisation : Le Paradis
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 8:04

le bac ne sert strictement à rin, sauf à se diriger vers les études supérieures. ce n'est plus une sorte de ticket pour l'avenir
Revenir en haut Aller en bas
http://zauriel.skyblog.com
Majesty of Gaia
New member
New member


Age : 33
Localisation : Le Havre/Caen
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 11:57

C'est un peu HS mais je n'allais pas ouvrir un topic juste pour ça: http://educ-eval.education.fr/pdf/eva0412.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Marvel
Dark member
Dark member


Age : 25
Localisation : Perdu dans un bordel en Inde.
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 16:35

Majesty of Gaia a écrit:
C'est pour ca que je suis contre généraliser encore plus le bac, il faut le spécialiser à fond, réhausser (et pas qu'un peu) le niveau, que la France redevienne un pays où le niveau scolaire ne fait pas pitié (comme aux états unis).

Je suis pas d'accord. On est quand même loin, très loin d'atteindre l'inculture américaine.

Je sais pas si tu te rends compte que les trois quarts des lycéens (et même plus) étudient des trucs dont ils se serviront jamais (pour ma part je me contrefous de la place de l'homme dans l'évolution, par exemple). Donc je vois pas l'intérêt de nous bourrer le crâne pour nous faire emmagaziner de plus en plus de trucs dont au final on ne se servira jamais.

Et puis la France n'a pas un niveau scolaire qui fait pitié, bien au contraire. Si j'en crois mon prof de Spé Eco, on est l'un des pays où l'on apprend le plus de trucs. Et c'est justement en vivant dans d'autres pays (US, Autriche, Allemagne) qu'il est arrivé à la conclusion qu'on devrait nous faire apprendre moins de trucs.

En plus tous les profs se plaignent que c'est impossible de finir les programmes avec tout ce qu'on a à apprendre, mais aucun n'est prêt à sacrifier un tout petit peu quelque chose qui toucherait à sa matière... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Mythic
Immortal member
Immortal member


Age : 37
Localisation : dans la noire partie forum, celle où vous viendrez tous tôt ou tard
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 16:55

Citation :
Je suis pas d'accord. On est quand même loin, très loin d'atteindre l'inculture américaine.

Je sais pas si tu te rends compte que les trois quarts des lycéens (et même plus) étudient des trucs dont ils se serviront jamais (pour ma part je me contrefous de la place de l'homme dans l'évolution, par exemple). Donc je vois pas l'intérêt de nous bourrer le crâne pour nous faire emmagaziner de plus en plus de trucs dont au final on ne se servira jamais.

Je suis d'accord pour dire que savoir calculer le nombre de mol d'oxygene dans un litre d'eau ou toutes les guerres qui ont jalonné notre histoire te
ça ne te servira peut etre jamais mais ça te sert quand même de culture générale, voire de pas croire certaines crétineries des sectes comme genre le créationnisme(j'ai pris cet exemple précisement parce que tu dis que tu t'en fous de la place de l'homme dans l'évoultion) ou de savoir comment savoir fonctionne de manière général ce qui t'entoure.

_________________
L'Homme Qui Parlait Dans Le Vent



J'aurai toujours une méchanceté à vous dire
Revenir en haut Aller en bas
http://hyp88.actifforum.com
Marvel
Dark member
Dark member


Age : 25
Localisation : Perdu dans un bordel en Inde.
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Ven 28 Sep 2007 - 17:54

Mythic a écrit:
Je suis d'accord pour dire que savoir calculer le nombre de mol d'oxygene dans un litre d'eau ou toutes les guerres qui ont jalonné notre histoire te
ça ne te servira peut etre jamais mais ça te sert quand même de culture générale, voire de pas croire certaines crétineries des sectes comme genre le créationnisme(j'ai pris cet exemple précisement parce que tu dis que tu t'en fous de la place de l'homme dans l'évoultion) ou de savoir comment savoir fonctionne de manière général ce qui t'entoure.

C'est sûr qu'il faut un minimum de culture générale, mais à mon avis les profs en font trop, faut pas pousser la "culture" à l'extrême, parce que c'est plus néfaste qu'autre chose, s'il y a trop de chose à retenir.
Revenir en haut Aller en bas
Majesty of Gaia
New member
New member


Age : 33
Localisation : Le Havre/Caen
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Sam 29 Sep 2007 - 6:47

Marvel a écrit:
Je suis pas d'accord. On est quand même loin, très loin d'atteindre l'inculture américaine.

T'es pas français pour rien! lol
Je suis d'accord pour dire que les américains sont plus incultes que nous, mais pas du tout d'accord pour dire qu'ils sont loin derrière!
Petite anecdote: Un jour, j'étais dans le bus, deux jeunes collégiennes parlent: (elles révisaient pour le brevet) "Dis tu sais si l'Italie est dans l'union européene?" réponse: "Bah je pense pas, l'Italie c'est même pas en Europe".
C'est véridique.

Sinon, mâte toi une bonne compile du maillon faible que tu peux trouver sur youtube, et tu verras qu'il y a des cas!

Citation :
Je sais pas si tu te rends compte que les trois quarts des lycéens (et même plus) étudient des trucs dont ils se serviront jamais (pour ma part je me contrefous de la place de l'homme dans l'évolution, par exemple). Donc je vois pas l'intérêt de nous bourrer le crâne pour nous faire emmagaziner de plus en plus de trucs dont au final on ne se servira jamais.
Donc on est d'accord pour dire que plus tu généralises (plus tu fais de matières différentes) moins tu en retiens puisqu'il y a des sujets/matières qui ne t'intéressent pas.
Si la bio ne t'intéresse pas tellement, autant voir plus en profondeur les matières qui t'intéressent, autrement dit: il faut faire des branches spécialisées assez tôt.

Citation :
Et puis la France n'a pas un niveau scolaire qui fait pitié, bien au contraire.

Franchement, regarde des pays comme la finlande ou le sénégale, ils sont bien au dessus de nous avec des budgets bien inférieurs à celui de notre éducation nationale. Donc oui, on fait pitié car on investi à mort pour arriver à un niveau scolaire à peine meilleur que celui des allemands ou américains, mais bien en dessous de celui des coréens, britanniques (et oui, le pisa montre que le quatuor de tête est: Japon, Corée, Grande Bretagne et Finlande)...

Pour la culture sinon je suis plutôt d'accord avec toi, trop de culture peut être néfaste. Mais je ne pense pas qu'on ait poussé la culture à l'extrême dans les écoles. Enfin, c'est mon point de vue. De toute façon, la culture on peut aussi l'acquérir par soi même.

Hors sujet:
Par contre la théorie de l'évolution me semble trop importante pour s'en contrefoutre, surtout qu'à l'heure actuelle, toutes les religions essaient de la remettre en cause (aux états unis, il y a un état dans lequel on apprend le créationisme et plus l'évolution, je trouve ça dangereux! Et en Algérie c'est bien pire, on leur apprend à lécole que Darwin était un fou, blasphématoire (source: un algérien venu faire ses études à l'ufr du Havre)). De manière général, si tu veux outrer un croyant (quelque soit la religion) tu lui dis que Darwin avait raison. Au 21ème siècle, faut pas déconner! Oui la théorie de Darwin est remise en cause par les scientifiques (et encore certains points seulement) mais certainement pas en faveur du créationisme! Et l'école est là aussi pour expliquer pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Marvel
Dark member
Dark member


Age : 25
Localisation : Perdu dans un bordel en Inde.
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Sam 29 Sep 2007 - 10:49

Majesty of Gaya a écrit:
T'es pas français pour rien! lol

Euh... Pourquoi ? Parce que je fais facilement de l'anti-américanisme ?
Non parce que je suis absolument pas patriote, alors ça m'a fait bizarre de voir ça Laughing

Majesty of Gaia a écrit:
Petite anecdote: Un jour, j'étais dans le bus, deux jeunes collégiennes parlent: (elles révisaient pour le brevet) "Dis tu sais si l'Italie est dans l'union européene?" réponse: "Bah je pense pas, l'Italie c'est même pas en Europe".
C'est véridique.

Sinon, mâte toi une bonne compile du maillon faible que tu peux trouver sur youtube, et tu verras qu'il y a des cas!

Et alors ? C'est pas parce que t'es tombé sur deux abruties ou qu'ils choisissent les plus cons exprès au Maillon Faible que la France a aucune culture.

Majesty of Gaia a écrit:
Donc on est d'accord pour dire que plus tu généralises (plus tu fais de matières différentes) moins tu en retiens puisqu'il y a des sujets/matières qui ne t'intéressent pas.
Si la bio ne t'intéresse pas tellement, autant voir plus en profondeur les matières qui t'intéressent, autrement dit: il faut faire des branches spécialisées assez tôt.

Sauf que tu demandes aux élèves de savoir ce qu'ils veulent faire de leur vie en seconde. Je suis en Terminale et j'ai toujours pas d'idées, et crois-moi je suis pas le seul. C'est pas réalisable ton truc.
Et puis ce serait inutile, tout ce qu'on ferait c'est prendre des filières par élimination (c'est déjà ce qu'il se passe avec la très grande majorité des ES, dont moi)

Majesty of Gaia a écrit:
Franchement, regarde des pays comme la finlande ou le sénégale, ils sont bien au dessus de nous avec des budgets bien inférieurs à celui de notre éducation nationale. Donc oui, on fait pitié car on investi à mort pour arriver à un niveau scolaire à peine meilleur que celui des allemands ou américains, mais bien en dessous de celui des coréens, britanniques (et oui, le pisa montre que le quatuor de tête est: Japon, Corée, Grande Bretagne et Finlande)...

J'admets sans problème que j'ai sûrement tort, mais franchement ça m'empêchera pas de dormir.

Majesty of Gaia a écrit:
Pour la culture sinon je suis plutôt d'accord avec toi, trop de culture peut être néfaste. Mais je ne pense pas qu'on ait poussé la culture à l'extrême dans les écoles. Enfin, c'est mon point de vue. De toute façon, la culture on peut aussi l'acquérir par soi même.

Sur certains trucs, j'aurais une violente tendance à dire que si...

Majesty of Gaya a écrit:
Hors sujet:
Par contre la théorie de l'évolution me semble trop importante pour s'en contrefoutre, surtout qu'à l'heure actuelle, toutes les religions essaient de la remettre en cause (aux états unis, il y a un état dans lequel on apprend le créationisme et plus l'évolution, je trouve ça dangereux! Et en Algérie c'est bien pire, on leur apprend à lécole que Darwin était un fou, blasphématoire (source: un algérien venu faire ses études à l'ufr du Havre)). De manière général, si tu veux outrer un croyant (quelque soit la religion) tu lui dis que Darwin avait raison. Au 21ème siècle, faut pas déconner! Oui la théorie de Darwin est remise en cause par les scientifiques (et encore certains points seulement) mais certainement pas en faveur du créationisme! Et l'école est là aussi pour expliquer pourquoi.

Oui, là ok je suis d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Majesty of Gaia
New member
New member


Age : 33
Localisation : Le Havre/Caen
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Sam 29 Sep 2007 - 12:22

Citation :
Et alors ? C'est pas parce que t'es tombé sur deux abruties ou qu'ils choisissent les plus cons exprès au Maillon Faible que la France a aucune culture.

Si tu veux, mais statiquement (ou proportionnellement comme tu veux) tu auras obligatoirement ce genre de personnes un peu partout. Ce que je veux dire, c'est que tout doucement ce genre de cas prolifèrent. Tu peux en discuter avec des profs de collège, tu n'avais pas autant de manque de culture chez les élèves il y a quelques années. L'année dernière j'étais en stage dans un collège, et sérieusement c'est inquiétant.
Donc, avant de critiquer les ricains comme les français savent si bien faire, on devrait peut être faire attention à ne pas devenir comme eux et contraire essayer de prendre exemple sur des pays qui réussissent mieux. Et par pitié, qu'on arrête l'autosatisfaction à la française! On croit toujours que ce qu'on fait est bien...


Citation :
Sauf que tu demandes aux élèves de savoir ce qu'ils veulent faire de leur vie en seconde. Je suis en Terminale et j'ai toujours pas d'idées, et crois-moi je suis pas le seul. C'est pas réalisable ton truc.
Et puis ce serait inutile, tout ce qu'on ferait c'est prendre des filières par élimination (c'est déjà ce qu'il se passe avec la très grande majorité des ES, dont moi)

Ca aussi c'est inquiétant! Tu demandes à l'ensemble des français d'allonger leur temps d'étude (car c'est exactement ce qu'il se passe) pour que vous, une minorité de lycéens (qui devient une majorité malheureusement) qui ne savent pas quoi faire de leur vie trouve une voix pépère, sans risque. Personnellement, je trouve ça nul.
Celà dit, je ne suis pas contre cette voix générale, mais pas au détriment des autres. Qu'ils nous laissent les filières S, ES et L (qu'ils réhaussent le niveau dans les matières spécifiques à la filière pour que la passage à la fac soit moins déroutant, car les facs se vident en maths...) et qu'ils créent votre voix dite générale, dans laquelle tu feras de tout. Par contre, c'est paradoxale ce choix pour toi par rapport à ceci:
Citation :
C'est sûr qu'il faut un minimum de culture générale, mais à mon avis les profs en font trop, faut pas pousser la "culture" à l'extrême, parce que c'est plus néfaste qu'autre chose, s'il y a trop de chose à retenir.
Paradoxal car dans ce genre de filière, c'est exactement le but recherché: t'offrir un maximum de culture général dans un maximum de domaine pour que tu trouves ta voix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bac ES sur la selette   Aujourd'hui à 15:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bac ES sur la selette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mercedes sk tamiya modifier a ma sauce ;)
» ou trouver selle ou cellette ou sellette?
» recherche sellette
» parlons de socles (pas de sellettes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.O.M.I.C.S. :: Divers :: Le Salon-
Sauter vers: