AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Buffy/Dr who

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mr Terrific
Invincible member
Invincible member
avatar

Age : 41
Localisation : malakoff
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Buffy/Dr who   Ven 16 Mar 2012 - 16:30

Plus le temps passé, plus les nuits dans Sunnydale se ressemblaient. Jamais Buffy Summers aurait cru penser cela. Cela faisait des semaine que la dite Bouche de l’enfer n’avait cracher de démons. Encore plus de temps depuis qu’elle avait empalé son dernier vampire. Et pourtant c’était ce calme régnant en maître qui l’inquiétait fortement.
Le calme avant la tempête. Combien de fois y avait elle fait face. Le maître. Spike et Angélus. Le maire Wilkins et Faith. Adam. Gloria. Même Willow. Et on lui avait prédit le retour d’un mal ancien. La Force.
Encore si elle avait Giles et Willow auprès d’elle. Mais le scoubi-gang était épars. A peine sa sœur lui parlait. A peine voyait elle Alex. Encore moins Angel ou Spike.
Elle était seule comme elle l’avait toujours était et déçu qu’aucune force machiavélique ne se décide à venir rencontre toutes ses frustration.
Elle se préparer à partir et c’est alors qu’une brise se leva. Rien d’inhabituelle en cette saison. Pourtant cela suffit à figer la tueuse.
Puis elle entendit un chuintement venant de loin. D’abord faible puis prenant de plus en plus de consistance. Et enfin le bruit que ferait un bateau rencontrant son quai.
Elle se retourna pour voir dans se cimetière une chose qui n’avait pas à être là. Un cabine téléphonique bleue. Mais rien d’Américain dans cette cabine.
« Qu’est ce que cette putain de cabine fait là ? »
Souffla-t-elle devant celle ci.
Elle aurait voulu cacher son plaisir mais un sourire se dessiner sur ses lèvres finement dessiner. Elle aurait voulu être impressionner. Après tout entre le bruit et l’apparition venue d’une autre époque ou d’un autre endroit du globe, cela aurait été justifié. Mais elle trouvait cette cabine tellement ridicule au beau milieu du cimetière que non.
Et pourtant une force tranquille transpirait de l’objet qui tendait à la trouver normale. Comme si tout en cette forme rectangulaire poussait les sens de la tueuse à se fondre dans le décor.
Elle du toucher le bois qui semblait ancien pour s’assurer que ce qui était là devant elle ne l’était pas y’a une minute. La encore ses sens était troubler elle touchait mais tout ses sens n’était pas persuader que ce qu’elle avait sous les doigts était ce que son regard lui montrer.
« Où est Alex lorsque j’ai besoin de lui pour ses théorie à la con ? »
Elle fit le tour de la cabine qui n’avait toujours pas été ouverte. Elle s’approcha pour sentir l’odeur. Une odeur inconnue, inhabituelle … Intemporelle.
Elle entendit le loquet avant que la porte ne s’ouvre et se glissa à coter en un instant, prête à attaquer le démon qui en sortirait. Car il ne faisait aucun doute pour la tueuse que l’objet appartienne à un être humain.
-
Dans son Tardis le docteur conduisait seul sa machine. Pendant quelque instant, ce dernier avait retrouvé toute sa grandeur passée. Il caressa les touches diverses de la machine. Celle où c’était tenu jack. Celle que Rose avait manipulé. Celle ou martha avait regardé Mickey face à elle. Celle qui avait été utilisé par sa merveilleuse Sarah Jane. L’endroit où Jackie avait bouder de ne pouvoir participer. Oui lui et Donna avaient redonner ses lettres de gloire au Tardis pour un cours instant en ramenant la terre à sa place. Mais ils étaient tous repartit. Jack, Mickie et Martha sur terre, comme Sarah Jane. Jackie et Rose dans leur univers. Quand a Donna il avait du lui faire oublier pour ne pas que son esprit la détruise. Il était de nouveau seul et se jurer que plus jamais il n’aurait de compagnon.
C’est alors que sa machine semblant vouloir contredire cette décision fit un bruit strident avant de virer de bord. Quelque chose de puisant aspirer le Tardis. Ou bien, le Tardis débouler à travers l’espace temps à une vitesse que le Time Lord n’avait jamais encore subit.
Et pourtant il en avait traversé des univers. De l’E-Space à celui de Rose. Mais il avait fermé définitivement ces frontières. Alors que l’accélération devenait insupportable le Time Lord appuya sur l’atterrissage automatique avant de s’effondrer inconscient.
Il lui fallut plusieurs minute avant de revenir à lui. Le centre du Tardis était calme, l’ensemble au milieu de la console montait et descendait comme le torse du time lord. Les cœurs de se dernier semblait en symbiose avec sa machine.
Il se releva avec l’énergie du jeune homme qu’il paraissait être. Sa première intention fut d’ouvrir l’écran montrant l’espace extérieur. Mais il avait changé la déco et ce n’était que dans son premier et second Tardis qu’il avait l’écran. Combien de fois avait il passé cette porte sans savoir si l’air était pure ou non depuis le nouveau Tardis. Il ne les comptait plus. C’était moins drôle de toute manière de sortir en sachant ce qu’il l’attendait de l’autre coté de là porte.
Il descendit la rampe jusqu’à celle-ci. Posa la mains sur le loquet. Pris une inspiration et sortit en s’encourageant avec un « Allons y ! ».
-
A peine l’homme en costume sortait que la tueuse s’empara de lui. Il lui avait l’air faible mais Buffy avait appris à ne pas croire les apparences.
- Qui est tu démons et combien de personnes te suivent ?
L’homme séduisant lui sourit. Pourquoi fallait-il que tous les démons soit séduisant ?
- Pardon ?
- J’ai peut-être peut suivit les cours de français mais je t’ai compris. Tu viens de dire « Allons y ». Donc combien d’être démonique vais je devoir tuer.
Elle essaya de rester sérieuse mais un mince sourire de plaisir à l’idée de se défouler restait affiché à son visage.
- Désolé de vous contrarier jeune fille, mais je ne suis pas un démon et je suis seul.
- Je ne fais pas confiance à un gars parlant français.
- Vous marquez un point pourtant les français on inventer le « pourparler » et je le quémande maintenant.
- On n’est pas sur un navire.
- Techniquement ce contre mon dos maintenu par votre exceptionnelle force pour une humaine est mon navire.
- C’est quoi ?
- Le T.A.R.D.I.S. pour Time and Relative Dimension In Space est une sorte de mélange entre le vaisseau spatial et la machine à remonter le temps. Et vous êtes de quoi ?
- Humaine … Plus que vous. Mais main vous maintient par le torse et j’ai l’impression de sentir deux battements de cœurs.
- Normal je suis un Time Lord.
- Bien tiens et vous venez envahir notre temps parce que c’est la seule époque manquant à votre collection. Comme Kang dans les comics d’Alex.
- Non c’est une race. Enfin je suis le seul encore en vie. Je m’appel le Docteur. Si nous pouvions discuter de manière civiliser j’apprécierais.
- Ok je vais vous relâcher mais je vous fait pas confiance pour autant.
De sa main libre la Tueuse fouilla l’êtrange inconnu.
- Oh vous êtes très familière pour quelqu’un dont je n’ai pas le nom jeune fille.
- Vous emballer pas. Et arrêtez de me dire jeune fille. On dirait que vous êtes aussi vieux jeu que giles lui même.
- Pour mon excuse j’ai 900 ans.
Elle s’arrêta de le fouilla de le fouiller et le regarda étonner droit dans les yeux. Elle savait reconnaître un menteur. Et tout chez cet homme indiqué qu’il disait la vériter.
- Faudra me donner l’adresse de votre chirurgien pour mes vieux jours.
Dit-elle en reprenant sa fouille.
- Désolé privilège de Time Lord.
Buffy ne répondit pas à ce qu’elle prit pour de la frime. Elle sortit une paire de lunette la montant à l’homme.
- Pour mes lectures. Des restes de presbytie.
Cette fois elle ne le cru pas mais remis les lunettes dans la poche et sortit un long tube de métal avec une ampoule lumineuse. Elle n’eut qu’à déclencher le bouton pour entendre l’engin vibrer. Elle regarda l’homme d’un nouveau regard.
- Ce n’est pas ce que vous croyez. C’est un tournevis sonique.
- Si vous le dites. Ca n’a pas l’air d’une arme en tout cas mais je préfère le garder.
Elle finit son inspection et ne trouvant rien elle relâcha l’auto proclamer Time Lord.
- Qu’est ce que vous venez faire à Sunnydalle.
- Jamais entendu parler. Et franchement j’en sais rien. Mon Tardis souvent le besoin de m’emmener en des endroits où je dois être. Et je sais toujours pas qui vous êtes.
- Buffy … Comme dans Buffy « la tueuse » Summers.
- La tueuse, comme dans psychopathe ? D’où le pieux de bois.
- Non comme dans la tueuse de Vampyre. Y’en a une par génération. Dès qu’une meurt une ado se retrouve la nouvelle élue. Sauf qu’on est deux actuellement. Mais je préfère par parler de l’autre.
- Je connais le sentiment. Et les Vampires n’existent pas. Se sont une race aliens qui …
- Peut être d’où vous venez. Mais ici c’est la bouche de l’enfer et les vampires et autre démon existe.
- Si vous le dite. Et il marche parmis les hommes parce qu’il s’ennuie sans doute.
- Soyez pas aussi pompeux. Et ouai ceux qui brulent pas le jour marche parmis les hommes. Par exemple j’ai une copine Ania, qui était le démon de la vengeance féminine.
- Charmante personne.
- Ouai jusqu'à ce qu’elle couche avec Spike. Un de mes ex. Et un Vampire. Et pas de commentaire.
- Ok. J’ai eut un chien mécanique si ça peut te réconforter.
- Alex aurait adorer ça.
- Tu ne cesse de te référer à cet Alex. Un ex ?
- Non mon meilleur ami. On a former un groupe Willow, lui et moi. Puis Willow a sombrer dans la magie noire et … Mais pourquoi je te parle aussi facilement. Un sortilège.
- Non juste mon charisme naturel. Qui me sort de bien des soucis. Tu as perdu tes compagnons. Je connais le sentiment j’en ai perdu beaucoup et parfois de façon violente.
Quand à moi j’ai tuer ma race entière pour éliminer une menace qui ne cesse de revenir me hanté depuis. Tu vois on est pas si différent Buffy « la tueuse » Summers.
- Mercie Docteur. Docteur quoi au fait.
- Juste le Docteur.
- C’est pas un nom ça.
- Mais c’est le mien. Enfin depuis que j’ai fuis Galifrey. Ma planète, celle que j’ai détruit plus tard.
- Journée charger je vois. Moi je suis morte et réssucité.
- A moi je régénère dans un nouveau corps si l’ancien est trop durement toucher.
- Original. D’ou le trentenaire de 900 ballais.
- Ouais !
Dit il avec un large sourire.
- Ok j’ai décider que je t’aimais bien Dr machin. Tiens ton truc sonique.
- Merci. Bon, tant qu’à être là tu me fais visitez ?
Revenir en haut Aller en bas
http://aladria.forumgratuit.org/index.htm
Mr Terrific
Invincible member
Invincible member
avatar

Age : 41
Localisation : malakoff
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Buffy/Dr who   Jeu 26 Déc 2013 - 18:51

Si Giles avait été là, elle aurait amenée le Time Lord à lui. Surement Giles aurait quelque chose sur lui. Et puis, elle aurait aimé voir ça tête, si Giles n’avait rien sur le Docteur.
Pas qu’un immortel de plusieurs années dans un corps de jeune homme aurait surpris l’ancien bibliothécaire. Après tout Spike et Angel avait eux même de beau reste malgré leurs années sur terre.
Comme il la regardait avec ses yeux si sombre et triste … Et troublant, elle sortit de sa réflexion.
Il lui avait demander de faire visité, comme si elle était guide touristique ou curatrice.
- Désolé Doc ici à par la bouche de l’enfer y’a rien à visiter de bien intéressant, et je doute que tu veuille y faire un tour. Le lycée est toujours en ruine, j’y pour rien. L’ancien repère de l’initiative est en ruine, j’y suis pour rien.
- D’où que le Cimetière soit aussi populaire.
Dit-il dans un sourire en montrant plusieurs ombres au loin.
- Ah enfin quelqu’un sur qui taper. Mettez vous derrière moi.
- Tapez … Toujours tapez. Qu’avez vous avec la violence vous autre américain. Vous savez on peu régler beaucoup de problème avec la discussion.
Buffy le regarda déconcertée y’avait quelque chose d’anglais chez cet inconnu qui lui rappelait beaucoup son ancien observateur.
Il se dirigea droit sur les vampires, car Buffy savait reconnaître un vampire de vue. Enfin ceux qui n’était pas ténébreux et sexy.
- Bonsoir, belle soirée n’est-ce pas.
D’un coup les visages des deux hommes, qui se tenaient devant le docteur, prirent des plis presque animalier. Démoniaque et assoiffé de sang.
-Je suis le Docteur et vous êtes …
Il tendit son tournevis sonique qui émit un bruit strident tout en l’utilisant pour scanner les deux êtres. Puis il vérifia les donnés.
… Impossible.
C’est alors qu’un de deux se jeta sur lui. Mais s’aplatit dans le vide devant les jambes de la tueuse. Celle-ci venait d’envoyer le docteur en arrière.
-Salut … Moi je parle pas, j’me bas …
Du talus sur lequel il venait d’atterrir le Docteur regardait Buffy se battre. Pas à dire, elle y mettait du cœur. Et elle semblait d’une force surhumaine à même de défaire les vampire.
« Ca alors de vrais vampires. Fantastique. L’univers est décidément plein de surprise. »
Dit-il pour lui même.
Lorsque la tueuse plongea son pieu dans le cœur des montres et qu’un après l’autre il disparut en fumée, cela suffit à redresser le docteur.
Il passa ses lunettes et alla scanner l’endroit ou une seconde plus tôt les vampires s’étaient tenus.
-Vous en faites pas ils sont morts. Réduit en poussière. Pouf.
Mais il c’était comme s’il ne l’entendait plus. Il se baissa, pris de la cendre sur les doigts. Puis la goutta.
- Bha, c’est dégueulasse.
S’écria Buffy.
- En effet, mais nécessaire. Que savez vous sur se phénomène.
- Rien qui ne soit pas naturelle. C’est des morts qui sont devenu des démons et parfois depuis plusieurs années. Donc un coup de pieu puis pouf.
- Pouf ? Rien d’autre.
- Non juste pouf, pourquoi.
- J’ai besoin de lire tout ce que vous avez sur ses vampires. Possiblement en parlez à un. Pouvez vous m’aider.
- Bien tout les livres de Giles était à la bibliothèque, mais.
- Laissez moi deviner, en ruine mais c’est pas de votre faute.
- Hé !... Ouais en effet, je crois que la plupart que ceux que Willow avait emprunter à Giles son encore chez moi.
Buffy commencer vraiment à ressentir le manque de ses amies à cet instant.
- Quand à un vampire sociable y’aura bien Spike.
- Votre ex.
- L’un d’eux oui.
- Vos ex étaient tous des vampires.
- Non juste deux.
Réplica-t-elle alors qu’il quittait le cimetière.

Le docteur apprécia la maison de Buffy. Elle dégageait une atmosphère chaleureuse. Elle en avait vu tout comme son T.A.R.D.I.S. Le Dénota ça est là des traces de luttes passé, ou de reconstruction après en avoir vu des dures.
Elle n’était pour l’instant habiter que de Buffy, Down ayant pris un temps ses distances en allant habiter chez Alex. Buffy la savait en sécurité là bas aussi.
La tueuse le mena à la chambre où avait un temps vécu heureuse Willow et Tara.
Elle ne s’était pas rendu compte avant aujourd’hui avoir maintenu les volets fermer.
Le docteur se dirigea droit sur la bibliothèque.
- Beaucoup de livre de sorcellerie à ce que je vois. J’imagine que comme les vampires, ici c’est quelque chose de réel ;
- Douloureusement, oui. Pas chez vous ?
- Non. D’où je viens c’est soit lié à une science inconnue de ceux qui regardent, soit de simple tour de passe-passe.
- Je pense que je préfère d’où vous venez. Il semble ne pas y avoir de monstre.
- Au contraire. Dalek, Cyberman, Ange pleureur, Autons. Beaucoup trop de monstre pour moi parfois.
- Je vois ce que vous voulez dire. Je vous laisse à votre lecture, je vais recharger le frigo si vous mangez.
- Je mange, oui.
- Tant mieux moi aussi, et j’ai jamais été étude de toute manière.

Lorsque Buffy remonta chercher le Time lords pour le petit déjeuner, elle le trouva au milieu des livres ouverts. Une montagne de livre. Il n’en avait pas laissé un seul dans la bibliothèque. Du plus gros au plus petit.
- Tu sais ce que vous cherchez au moins ?
- Pour l’instant nom. Mais ce que j’ai lu est vraiment impressionnant. Par exemple un des vampires que j’éviterais à votre place se nomme Angelus.
- Actuellement, Angel est gentil actuellement. Un sortilège bohémien que Willow à du relancer.
- Votre second ex.
- En effet, comment as-tu su.
- Vous avez sourit en prononçant Angel. Un sourire qui ne ment pas, vous devriez vous battre pour être avec lui.
- C’est compliqué, il est loin.
- Loin comme dans un autre univers.
- Non, Los Angeles.
Buffy avait prononcé ce nom avec tant de dégout que le Time lord ne pu que rire. Son rire fut communicatif car Buffy rit aussi. Au bout de quelque instant tout d’eux reprirent leurs esprits.
- Celle qui te donne le sourire lorsque tu prononces son nom est dans un autre univers, alors.
- Rose ! Oui avec mon double. Enfin mi time lord mi humain, c’est compliqué.
- Je vois. En tout cas, j’ai quelqu’un à te présenter. Enfin par téléphone, viens.
Buffy et le Docteur redescendirent au rez-de-chaussée elle prit le combiné et fit le numéro de Giles. C’était la seconde fois en quelque heure qu’elle l’avait fait, alors que pendant de temps elle avait craint de le composer. Mais avant de laisser le time lord seul dans sa maison et bien que croyant son histoire, elle avait appeler Giles.
Ce dernier ignorait tout des time Lord, mais avait accepter de lui parler à une heure plus convenable pour le décalage entre Sunydale et l’angleterre.
- Giles, c’est moi. Je vous le passe … Tiens.
- Allô … Ici le Docteur … Oui, juste le Docteur … Oui c’est exacte Time Lord … D’où, Gallifrey … En effet … Oui … Ah j’entend Big Ben derrière vous, c’est agréable. Votre Londres est-il agréable ?.. Merveilleux …  Oui j’avais des questions sur le processus qui transforme vos vampires en poussière … Buffy m’a dis ça aussi … En effet j’ai rien trouvez dans vos livre. Mais je vous l’assure, y’a quelque chose d’étrange. Enfin de pas naturel même pour vous. Oui j’en suis sur, j’ai comme le nez pour ce genre de chose. Oui j’en suis enchanté. Merveilleux. Bien en fin de journée disons. Oui parfait, c’est très gentil à vous … Non je vous assure ça me dérange pas du tout. Et puis on a une personne à voir avant. Très bien. Au revoir Mr Giles.
Le docteur raccrocha et fixa une Buffy bouche bée.
- Merveilleuse personne. Il a proposé de faire les recherches. Nous iront chercher les résultats ce soir.
- Mais il est à Londres.
- Oui est j’ai une machine qui voyage entre le temps et l’espace.
- J’veux voir ça, même si elle paraît ridiculement minuscule pour deux votre machine. Pas que je serais gêné par un rapprochement.
- J’en suis sur.
Ils déjeunèrent en se racontant chacun à tour de rôle leur plus beau moment, les plus triste comme les plus dangereux. La visite de skarros contre les hyènes, le départ de Susan contre Angel redevenant Angelus. Les cyberman contre l’orde de Taraka. La mort de Miss Calendar et de Kendra contre celle de Sara Katerina. Oz le loup garou contre Jamie l’highlander. Le premier procès du docteur contre la découverte que Riley faisait partit de l’initiative. Adam contre le Master. Down contre Sarah Jane
La bête contre la reine araignée. Davros contre la résurrection de Buffy. Willow devenu corrompu contre la mort d’Aldric. Le troisième procès du time lord contre la dispersion du scoubi gang. Rose contre Angel, Martha et Captain jack contre Alex et willow, Dona contre Giles. Puis ils se turent longuement et finirent leur petit déjeuner.

Spike était dans le noir de son caveau lorsque la tueuse et le Docteur pénétrèrent son domaine.
- Salut Tueuse, quel mauvais vent t’amène ?
Il l’appelait toujours ainsi devant d’autre ou lorsqu’il était en colère. En fait il l’appelait rarement Buffy.
- Un ami aimerait te parler.
- Tu m’as pris pour un animal de zoo qu’on visite quand on veut et montre à son nouveau copain.
- C’est pas ce que tu crois, spike alors ferme là.
- Vous êtes sur qu’il n’est pas agressif.
- Non mon gars j’suis plus aggressif, la tueuse m’a retirer toutes mes griffes au fer chaud, et si tu prend pas garde elle te fendra le … Snif, sniff … Les ? Les cœurs. Dit chaton depuis quand tu te farcit du démons.
- C’est pas ce que tu crois j’ai dis Spike. Et c’est pas un démon.
- Et moi je suis pas mort y’a des centaine d’année. Je sais reconnaître un maudit qu’en j’en vois un. Combien de monde as-tu détruit ? Comment t’appel-t-il d’où tu viens ? Non attends je sais. Un truc bien pompeux ; du genre … Attende un brin poétique aussi. Du genre …  « Uncoming Storm », bouhouh …
- Ta gueulle spike
Menaça Buffy en le projetant contre le mur et le maintenant par le coup.
- Ca me manquait fillette. Et je sais que ça te manque aussi.
- Pose lui tes questions qu’on se tire, il me donne la nausée.
- Que savez vous du phénomène qui vous transforme en poussière lorsqu’on vous tue ?
- Que ça s’appel la tueuse et que c’est une putain d’épine dans le pied.
- Répond spike.
- Ok. Je sais pas. C’est naturel. Notre nature maudite.
- Oui tout le monde me répond ça.
- Pourquoi ?
- Ca ne te regarde pas Spike.
- Oh excuse moi si tu me rends curieux, chérie.
- Je pense que t’as tout ce que tu veux entendre on peut y aller.
- Oui allez y …
- Je ne te laisse pas seul.
- Ne t’inquiètes pas pour moi Buffy, j’suis un grand garçon.
- Oui c’est un grand garçon Buffy, il n’a pas besoin d’une nana pour le défendre.
Buffy relâcha la pression sur le coup à Spike et le laissa retomber et sortit visiblement secouer par sa rencontre avec Spike.
Le docteur tendit là main au vampire qui la refusa et se redressa.
- C’est quelque chose notre tueuse, hein.
- Moi aussi je suis doué pour sentir les gens Spike. Vous avez changer pour elle, n’est-ce pas. Vous avez fait comme angelus. Vous avez réclamé votre âme malgré la souffrance que vous alliez enduré. C’est très noble Spike.
- Tu vas lui rapporter.
- Non, sinon je l’aurais dit devant, elle. Et oui j’ai beaucoup de mort sur les mains comme toi, et sait ce que sait de voir en une humaine la rémission. Mais pour l’instant tu ne la mérite pas encore, Spike.
Dit le Docteur en se dirigeant vers la porte.
- Et au fait, on m’appel bien Uncomming storm.
Déclara-t-il avant de fermer la porte derrière lui sur l’être entre homme et monstre qui se pelotonna dans l’ombre de son caveau.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://aladria.forumgratuit.org/index.htm
 
Buffy/Dr who
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guest] Un maton de Prison Break dans "Buffy" ^^
» Buffy : votre saison préférée ?
» #1 Créa à plusieurs : un blend Buffy
» Convention Buffy pour les 10 ans !
» L'album-photos souvenir de la série Buffy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.O.M.I.C.S. :: Créations des Membres :: Fan-Fictions-
Sauter vers: