AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Brubaker et la continuité sur Captain America

Aller en bas 
AuteurMessage
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:16

Je vais vous proposer une série de petits "articles" faits sur un autre forum sur l'utilisation de la continuité par Brubaker dans la série Captain America.
On va commencer par des Retcons (Rétro Continuité c'est à dire modification d’événements passés de facon rétroactive)
N'hésitez pas à intervenir pour poser des questions ou pour aiguiller pour de futurs articles sur le sujet.


Sommaire :

Bucky (Page 1)
Sin (Page 1)
Peggy Carter (Page 1)
L'ambiance (Page 1)
Les séries Captain America dans la continuité (Page 1)
Le Red Skull et les Cubes cosmiques (Page 1)
Un clone de Captain America (Page 1)
Crossbones (Page 1)
Docteur Faustus (Page 1)
The Man With No Face (Page 1)
Batroc (Page 1)
Dave Cox (Page 1)
Les différents Captain America (Page 1)
Cynthia Glass (Page 1)
L'Améridroïd (Page 1)


Dernière édition par Fred le Mallrat le Dim 16 Juin 2013 - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:16

BUCKY


Apres plusieurs faux retour de Bucky comme par exemple cet épisode où il est un robot de Doom, fabriqué pour le Skull.


Les Avengers vont remonter le temps dans Avengers 56 (Thomas/Buscema)(1) et voir de leurs propres yeux.
Cela sera hors champs et même si Cap ne le voit pas il  reste persuadé de la mort de son partenaire.


On notera qu'il est apparu dans une version de la Legion of Unliving (comme Human Torch ou Wonderman)
Dans Avengers annual 16 par Defalco/Hall/Palmer (et des planches d auteurs invités comme Sienkiewicz ou Romita Jr - Inédit en VF)


Rien en somme qui ne viennent contredire vraiment le fait qu'il ait survécu...
Et puis après tout, la mort de Bucky est une retcon en elle-même.
Quand Stan Lee et Jack Kirby ressuscite Captain et établissent que Bucky est mort en 1944. Ils "oublient" que le titre Captain America Comics a eu 75 numéros de 1941 à 1950 puis 3 de 53 à 54 (Les FF apparaissent en 1961).
Donc ces personnages ont eu des aventures pendant ces périodes (parfois écrites par Stan Lee d'ailleurs).
On notera que cela permet de dédouaner le personnage des Bombes atomiques mais aussi du Maccarthysme. Le titre Captain America Comics étant sous titré "Commie Smasher (casseur de cocos)" en 53-54.

Roy Thomas créera des remplaçants aux 2 personnages pour la période 44-50 avec tout d'abord le Spirit of 76 en Cap et Fred Davis en Bucky(qui avait déjà aidé ce dernier dans les Invaders et qu on retrouvera dans le V Battalion). Le Spirit sera remplacé par le Patriot après sa mort des mains de l'androïde Adam2 (en réalité il y a une interruption de publication du titre en 1946 de quelques mois). Ce sera publié dans What If Vol 1 #4 (Seul What If en continuité) (2)

Steve Englehart créera un remplacent pour les 50's avec un fan de Captain America qui subira une chirurgie esthétique, changera de noms après avoir retrouvé la formule du supersoldat (beaucoup l'ont retrouvée d'ailleurs ou ont acquis des pouvoirs en la cherchant... il pourrait y avoir un club de supersoldat... depuis weapon plus: c est une armée).
Il trouvera son Bucky, Jack Monroe, portrait craché de Barnes.
Ce dernier a aussi le sérum du supersoldat. Le fait de ne pas être irradié par les vita rays les rendra fou et parano. Ils voient des communistes partout et attaquent minorités.
Ils seront mis en stase.
A leur retour, ils attaqueront Captain America, Sharon et Falcon.
Je reviendrai sur ces personnages plus tard...


(1) traduit dans Submariner 15 chez Aredit/Artima
(2) traduit dans Et Si ... Les vengeurs n'avaient jamais existés? chez Aredit/Artima
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:17

SIN

Revenons sur Sin, ou en tout cas le changement de continuité.
Sin est la fille du Red Skull.
Elle apparaît pour la première fois dans Captain America 290 (Dematteis/Frenz/Leialoha - inédit en vf) sous le nom de Mother Superior.

On la voit recruter Zemo pour son père.
En effet, le Skull se retrouve âgé car les effets des gaz qui l'avait gardé en animation suspendue ont finie par ne plus agir.
Il veut trouver un successeur entre sa fille et Zemo mais aussi faire en sorte que son ennemi, Captain America, le tue et renonce ainsi à tous ses idéaux.
Il montera tout un stratagème d’harcèlements successifs pour finir par un dernier choc où Captain est vieilli prématurément et où de dernier pense que le Skull a tué ses amis.
Rogers retrouvera ses esprits et finira par voir mourir son ennemi, rongé par l'âge et la haine, dans ses bras. (Captain America 300 - Inédit en VF). (1)
Sa fille est alors une enfant, elle, aussi vieilli prématurément à l'age adulte. Elle a à ce moment des pouvoirs télékinésiques et Télépathiques. Elle était le leader des Sisters of Sin qui avait subit le même procédé qu'elle.
On voit que le Red Skull ne fût pas heureux d'avoir une fille et tenta de la noyer comme son propre père avait tenté de la faire sur lui. Mais là, il n'y arrive pas. (Captain America 298 Dematteis/Neary/Richardson - Inédit en VF)

Elle retrouvera son âge initial à la fin de l'aventure.
On la retrouvera plus tard dans Captain America 355-357 (Gruenwald/Milgrom - Inédit en VF)avec ses acolytes à leur age d'adolescente.
Elle prend le nom de Sister Sin et ne semble pas avoir de pouvoir.

Surtout, elle est sous les ordres de Mother Night (2), nouvelle identité d'une ancienne ennemie de Cap, qui apparaîtra être l'amante du Skull sous Gruenwald.

Dans Captain America Volume 5 #15, Crossbones (2), a retrouvé Sin, amnésique et va la torturer pour lui rendre la mémoire. Ils finiront en couple.
Dans ce numéro, dessiné par Perkins, il y a des variations sur la naissance de Sin.


En effet, ce n'est pas le Skull qui n'arrive pas à se résoudre à tuer l'enfant (Dematteis ayant l'habitude de jouer avec les relations père-fils que ce soit avec Cap, Hellstrom ou sur Spiderman) mais Mother Night qui le convainc de ne pas le faire.
On peut y voir tout d'abord le fait de lier Sin à Mother Night avant Captain America 354 mais aussi de placer Mother Night dans le passé du Skull (Son alliance et sa liaison avec le Skull n'ayant jamais été vraiment expliqué ou datée par Gruenwald).
Cela replace aussi le Skull comme symbolique et avatar du mal absolu. Un peu ce qu'avait voulu faire Waid sur le #14 du Volume 3 (Censuré par Harras à l'époque ce qui fit partir Waid du titre). Le fait de ne pas arriver à tuer un enfant étant un peu antinomique pour un personnage incarnant le nazisme.

(1) Ne vous inquiétez pas, Zola avait transféré son esprit dans un clone de Rogers (Captain America 350- inédit en VF)
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:17

PEGGY CARTER



Peggy Carter apparaît dans Captain America 162 (Englehart/Buscema) (1). Elle est la soeur aînée avec beaucoup de différences d'âge de Sharon, dont le psychiatre s'avère être le Dr Faustus.
L'idée de Englehart est sûrement de lier les deux agents 13 de la vie de Cap, celle de la résistance (Peggy, qu'il croit française) et celle du SHIELD (Sharon apparaissant (sous le nom d'agent 13) juste avant cette histoire flash-back introduisant l'agent 13 de la résistance dans Tales Of Suspense 77 [/b](2).

Au fils des aventures, Peggy deviendra agent du SHIELD, nouera une relation amoureuse avec Gabe Jones (SHIELD-Howling Commandos), 1ère relation interraciale dans le comics mainstream puis deviendra agent de communication des Avengers après des années d'absence.

Là, le cas est simple:
Peggy est censé avoir 18-20 ans durant la deuxième guerre mondiale. Dans les années 70, cela lui donne la cinquantaine.
Aujourd’hui, elle aurait 80-90 ans: difficile d'avoir une soeur cadette d'une trentaine d'année.
C'est le souci de la théorie du « temps glissant » de Marvel qui veut que Fantastic Four 1 se passe toujours 10-15 ans avant l'année de publication; Toute référence à des événements datés doit donc s'adapter (Red et Ben n'ont plus fait la guerre de Corée comme dit dans les 1ers FF, Castle et Stark ont leur passé durant la guerre du Golfe).

(1) traduit dans Captain America #14 « la menace de Sollar » chez Aredit Artima
(2)
Traduits dans Eclipso 42 (Sharon) et 45 (Peggy) chez Aredit/Artima
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:18

Aprés avoir parlé des trois retcons que j'ai pù voir (Il y en a peut être d'autres) et dont je me souvienne, j'aimerai quand même m'attacher à ce que Brubaker a puisé dans le passé.
Il a toujours dit qu'il était un grand fan de la série; le moins que l'on puisse dire est que ça se voit.
Je parlerai donc autant d'évènements, de personnages que de thèmes cher à la série ou même d'ambiance et de clin d'oeil.
Tout cela n'a pas pour but de dire que l'auteur ne fait que répéter et n'invente rien: Pour moi, Brubaker non seulement innove mais il le fait en respectant le plus possible ce qui a été fait avant lui et il se sert des forces de la mythologie propre à la série pour avancer. Il doit parfois synthétiser des approches divergentes pour en garder une sorte de Best of.
Je ne sais pas si je continuerai longtemps ce petit topic mais pour l'instant ça m'interesse.
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:18

L'AMBIANCE

Il est clair que l'ambiance polar/espionnage, pesante avec des personnages sous pression, désabusé est la marque de fabrique de Ed Brubaker.
On retrouve cela sur des séries comme Criminal, Gotham Central, Sleeper ou Daredevil.
Cependant, ce n'est pas non plus une totale nouveauté sur Captain America.

Brubaker avoue que son run préféré sur la série est celui de Steranko dans Captain America 110, 111 et 113 (1) où apparaît Madame Hydra (future Viper).
Il y a là aussi une ambiance noire avec un Captain America assez maussade, se faisant harceler par l'Hydra et faisant croire à la mort de Steve Rogers pour retrouver une identité secrète. Tous les ingrédient de l'espionnage façon Bond (comme Steranko le fit sur Nick Fury) sont là aussi avec l'Hydra, le SHIELD ou Madame Hydra... sorte de Bond Girl mais surtout Bad Girl avant l'heure...
On pourra même retrouver une planche hommage à ce run dans le #31 (2).


Comme je le disais, on trouve aussi un Captain America au départ a bout de nerf puis souvent maussade, désabusé.

Cela, non plus, n'est pas tout nouveau. Depuis sa résurrection dans Avengers 4 (3), le personnage est souvent montré comme étant hors du temps.
Au départ, il pleure la mort de Bucky, puis il devra faire face souvent au fait que les héros patriotique ou respectueux de la vie, ne soient plus à la mode voire rejeté.

Il sera aussi souvent confronté à des miroirs déformants montrant les dangers du fanatismes patriotique (comme le cap des 50's) ou les trahisons des idéaux démocratiques par les pouvoirs politiques ou économiques.

Tous ces éléments sont ses failles qui font de lui un héros Marvel, qui ne gagne pas toujours à la fin.
Sa silhouette retournée, les épaules basses sera même une sorte de leitmotiv durant le run Englehart/Buscema.


Enfin, l'omniprésence du SHIELD n'est pas chose nouvelle non plus.
De Tales of Suspense 71 à Captain America 217, Le SHIELD est souvent présent. Cela est dû entre autre à la présence de l'Agent 13 Sharon Carter, petite amie du héros.

Il n’est pourtant pas agent du SHIELD, ni même agent du Gouvernement avant l'arrivée de Quesada à la tête de Marvel. Il aura même pas mal de moment froid avec Fury ou d'autres sur ce sujet (le procès des Avengers dans Avengers 190-191 ou le combat avec Fury dans Captain America 153) et le gouvernement lui paiera ses émoluments dues durant la guerre jusqu'au 80's mais il refusera plusieurs fois de reprendre du service dont la fois où il démissionnera dans Captain America 332 (4)(Walker le remplacera et sera un agent du Gouvernement, qu'il est souvent encore en tant qu'USagent).

Les scénaristes jusqu'à 1996 le décriront comme un héros, un symbole plus qu'un soldat car pas vraiment obéissant sur ce qui ne correspond pas à ses idées.
On le voit le héros n'est pas toujours représenté comme le personnage ultra positif qui gagne toujours à la fin et qui obéit toujours au gouvernement comme ce le représente souvent les lecteurs français, peu habitué à la série sûrement.

Il sera d'ailleurs ainsi dans Daredevil : Born Again (5), où à mon humble avis, Miller et Mazzuchelli donnent une des meilleures interprétations du personnage.
Brubaker, s'il donne son interprétation, est donc aussi dans la droite ligne de ce que j'appellerai la version classique du personnage, tel que décrite par les Lee, Steranko, Englehart, Gerber, Stern, Dematteis, Gruenwald ou Miller, donc.




(1) traduit dans Thor 5,6 et 8 chez Aredit/Artima ou Captain America special « mort Mystérieuse » chez Aredit/Artima.
(2) traduit dans Marvel Icons 40 chez Panini
(3)traduit entre autre dans Eclipso 19, vengeur poche color 2 chez aredit, Strange special origines 187 bis chez lug et l'intégrale Avengers 1 chez panini.
(4) Inédits en vf
(5)traduit partiellement et censuré dans Strange 208-211 chez Semic; Traduit dans « Justice Aveugle »; T1 à 3 chez Comics USA/Glenat et Daredevil : renaissance chez Bethy; A venir dans l'Omnibus Daredevil chez Panini fin 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:19

LES SERIES CAPTAIN AMERICA DANS LA CONTINUITE


Avant le Cube cosmique, je me suis rendu compte que mes posts pourraient interroger de jeunes lecteurs.
En effet, je parle beaucoup du Volume 1 (et du volume 5, bien sur) mais pas forcement des autres.
Hors le Volume 1 a surtout été traduit par Aredit, dans diverses séries. De plus, il y a plus de 15 ans non traduits... avant le run de Waid, qui sera traduit dans Avengers chez Panini.
Je parle donc de séries, moins connues des lecteurs de Lug/Semic/Panini.
Je ne parle que des séries qui étaient envisagées comme « sans fin » pas de mini-séries, maxi-séries, Graphic Novel ou One Shot.

On va donc faire le point sur les séries Captain America et leur place dans la continuité.
Je mentionnerai aussi les dates de couvertures (1) ainsi qu'un lien vers ComicsVf pour que vous puissiez consulter les équivalences VF, si vous le souhaitez.

CAPTAIN AMERICA COMICS 1 à 78

La série originelle qui débute avec une date de couverture de Mars 1941 et finira en Septembre 1954 avec une interruption allant de Février 1950 à début 1954.
La place de cette série dans la continuité est compliquée.
Il y a eu de nombreuses retcons (2) comme inventer des remplaçants à Captain America et son sidekick (on a vu ça en partie dans le 1er post sur Bucky) puisque Lee/Kirby ont décidés dans Avengers 4 que les originaux avaient disparus en 1945.
Il faut noter aussi qu'à l'époque, il n'y a pas de Comics Code (comme aujourd'hui) et que les héros étaient plus violents. Ils tuaient volontiers (y compris Cap ou Superman) et pouvaient avoir des préjugés plus poussés que dans les années 60.
Si les évènements ont eu lieu, en général, on va dire que le comportement des personnages, leurs façon de penser ne sont plus censées être les mêmes.
Je parlerai sans doute peu de ces comics. Déjà, j'en ai peu (les 10 1ers et quelques autres). Ensuite, ils ne serviront souvent qu'à montrer certaines apparitions ou commenter certains remplaçants du personnage.
Correspondances VF:
http://www.comicsvf.com/us/59.php


TALES OF SUSPENSE 59 à 99

De Novembre 1964 à Mars 1968.
Après un essai dans le numéro précédent où Iron-Man affronte le caméléon déguisé en Captain America, le héros arrive au côté de tête de Fer. Chacun ayant 10 pages d'aventures. Cela ne manque pas de sel quand on repense au nombre de fois où ils seront opposés (bien avant Civil War) bien que partenaires au sein des Avengers.
A l'époque, Marvel doit demander l'autorisation pour créer un nouveau titre. Il y aura donc pas mal de séries où deux personnages partagent l'affiche (3).
Les numéros 63 à 71 se passent durant la seconde guerre mondiale avec même 4-5 qui réécrivent des histoires parues dans Captain America Comics en plus soft (Comic Code oblige) et avec un Captain America et un Bucky plus conforme à leurs versions « classiques »
C'est là que commence vraiment le déroulement de l'histoire du personnage à la Marvel Way, pourrait-on dire.
Correspondances VF:
http://www.comicsvf.com/us/113.php


CAPTAIN AMERICA Volume 1 100 à 454

Avril 1968 à août 1996.
La série reprend la numérotation de Tales of Suspense, alors qu'Iron-man commencera dans un spécial partagé avec Namor, puis repartira au 1.
On peut penser que Cap était plus populaire que tête de fer. Les reprises de numérotation permettaient de reprendre l'autorisation de publication du précédent titre (une de moins à demander) mais aussi, à l'époque, les lecteurs faisaient plus confiance à une série ayant fait ses preuves.
Elle constitue la série principale dont nous parlerons de par sa longévité.
Elle ne s'arrêtera qu'en raison de Onslaught qui « louera » certaines séries à Image Comics.
Correspondances VF:
http://www.comicsvf.com/us/11.php


CAPTAIN AMERICA Volume 2 1 à13

Novembre 1996 à Novembre 1997.
Remise à zéro du titre suite à la location par Marvel de ces héros classiques (Ironman, Avengers, Cap et Fantastic Four) à Image.
Ce titre se passe sur une autre terre crée par Franklin Richards où les aventures des héros recommencent à Zéro.
Pendant ce temps sur le Terre Marvel, les autres personnages les croient morts.
Même si les personnages se souviennent de cette année passée sur cette terre, on y fait peu référence. On en parlera donc moins sauf pour expliquer l'absence du héros et pour certains nouveaux personnages.
Correspondances VF:
http://www.comicsvf.com/us/12.php


CAPTAIN AMERICA Volume 3 1 à 50

De Janvier 1998 à Février 2002.
Retour du personnage dans l'univers Marvel 616 (4).
La série reprend avec la même équipe créative que la fin du Volume 1.
Elle s'arrêtera car Joe Quesada voudra ancrer le personnage plus dans la réalité.
Correspondances VF:
http://www.comicsvf.com/us/13.php


CAPTAIN AMERICA : SENTINEL OF LIBERTY 1 à 12

De Septembre 1998 à août 1999.
Devant le succès du relaunch par Mark Waid et Ron Garney, Marvel leur propose de lancer une autre série qui se déroule à différentes époques.
La série n'aura pas le succès escomptés et s'éteindra au bout d'un an.
Correspondances VF:
http://www.comicsvf.com/us/210.php


CAPTAIN AMERICA Volume 4 1 à 32

De juin 2002 à Septembre 2004.
Quesada décide de relancer la série sous la bannière Marvel Knights qui abrite des projets plus ambitieux.
Il demande une série plus ancrée dans la réalité.
Les attentats du 11/09/2001 décaleront beaucoup le lancement de cette série mais auront aussi d'autres impacts.
J'en parlerai peu.
En effet, la série n'utilise pas la mythologie ou le passé du personnage. On y trouve guère que le SHIELD et Nick Fury. D'ailleurs, Marvel lancera une autre série parallèle dont la différence est de situer le personnage dans la continuité.
De plus, si graphiquement, la série est réussie, il n'en ira pas de même au niveau contenu.
Très vite, certains auteurs seront censurés (Rieber ou Morales) et la série n'ira pas chercher bien loin dans le discours soit disant plus réaliste et plus profond.
Le volume 1 de la série regorge de run bien plus « politique » ou « ancré dans la réalité » et le fait d'enlever tout le background de la série (en terme aussi de casting) ne l'aide pas.
Correspondances VF:
http://www.comicsvf.com/us/1406.php


CAPTAIN AMERICA AND THE FALCON 1 à 14

De Mai 2004 à Juin 2005.
Au départ, la série est censée être la série en continuité du personnage, pendant que la série MK est déconnectée.
Suite au relaunch avec Brubaker, la série perdra son utilité.
Le nom est un hommage au volume 1 qui sera nommé ainsi du 133 au 222 (A l'époque d'autres titres font de même avec Daredevil and The Black Widow ou Powerman and Ironfist).
La série a quelques bons moments (L'Anticap, la liaison avec Wanda) mais Priest , le scénariste, s'embrouillera dans une narration confuse que la réécriture éditoriale n'aidera pas (Disassembled fera que la liaison Wanda/Rogers ne pourra durer, on lui interdira de tuer Captain America...).
Correspondances VF:
http://www.comicsvf.com/us/1821.php


CAPTAIN AMERICA Volume 5 1 à 640


De janvier 2005 à Décembre 2012
La première série  scénarisée par Ed Brubaker. Elle reprend l'ancienne numérotation au 51 (qui devient le 600). Elle devient Captain America and ... à partir du 620 jusqu'au 640, où elle est une sorte de team-up et devient une série soeur à Captain America, relancé au 1 pour la sortie du Film "First Avenger"..
Correspondances VF:
http://www.comicsvf.com/us/2114.php




CAPTAIN AMERICA Volume 6 1 à 19



De Septembre 2011 à Décembre 2012. Série entièrement scénarisée par Brubaker, relancée au 1 pour la sortie de First Avenger au Cinéma.

CAPTAIN AMERICA Volume 7 1 à ?



Suite au départ de Ed Brubaker, la série est de nouveau relancée au 1 dans le cadre de Marvel Now. Le scénario est confié à Rick Remender avec John Romita Jr au dessin.

(1) La date écrite sur la couverture des comics est de N+3 par rapport à la sortie réelle jusqu'en 92-93 où cela passera à N+2. Ex un comics sort en  Décembre 1940, il aura une date de couverture de mars 1941.

(2) Retcon = RETRO CONTINUITE. Un evenement, une histoire modifie ce qu'on sait du passé de manière rétroactive. Ex: Captain America a disparu en 1945 (alors qu'il y a des histoire jusqu'en 1954). Xavier avait une autre equipe de Xmen pour Krakoa. A la première apparition de Cable, on apprend qu'il est déja connu des autres personnages. Le bouclier de Captain america devient en adamantium et n'est pas radiocommandé.

(3) Tales To astonish avec Hulk/Antman-Giantman remplacé par Namor; Human Torch puis Nick Fury/ Doctor Strange; Astonishing Tales avec Doctor Doom et Kazar....

(4) Terre 616 ou univers 616 : Univers Marvel que nous connaissons.
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:19

Red Skull et les Cubes Cosmiques

Dés l'annonce du lancement du volume 5, Brubaker avait indiqué qu'il utiliserait le Red Skull et le Cube cosmique.
Cela avait entraîné des réactions dubitatives (dont la mienne) de refaire une histoire de ce Vilain avec cette arme, si tôt après la dernière...
On voit donc plusieurs choses:
1-Brubaker utilise bien la mythologie propre à la série.
2-Juger sans avoir lu, s'avère toujours périlleux.

Tales of Suspense 79-81 (1) voit le retour dans le présent du Red Skull. On apprend que lors de son dernier combat contre Captain America durant la guerre, il a été enseveli par l'effondrement de son château et maintenu en vie (avec deux de ces gardes) par un gaz expérimental qu'il stockait. C'est l'AIM qui le découvre. Ces derniers travaillent sur un projet, le Cube Cosmique, qu'il finira par leur voler.
Cet objet réalise toutes les volontés de son possesseur.
Le Red Skull, jouant comme un chat avec une souris avec notre héros, finira battu quand le vengeur lui fera lâcher l'objet dans l'océan. Le vilain se jettera à la poursuite du cube mais coulera à pic avec son armure.

On le voit la première apparition de l'arme coïncide avec le retour dans le temps présent Marvel de l'ennemi juré de Steve Rogers.


Quelque temps plus tard, dans Captain America 114-119 (2), Le Skull récupère le cube. Il continue sa stratégie de jouer avec son ennemi. Il permute ainsi les apparences. Il ruinera l'image du héros (ce sera ainsi que Rick Jones arrétera d'être Bucky) et enverra son ennemi sur l'île des Exilés, groupuscules qui l'avait aidé à trouver le Cube. Rogers trouvera sur cette île, un allié, ayant un lien bizarre avec un faucon, qu'il entraînera et qui deviendra le Falcon (3).

Au final, Modok, ne voulant pas qu'une arme crée par l'AIM se retournent contre eux, le détruira à distance.


Dans Super-Villain Team Up 16-17 (4), nous découvrons que le Skull et le Hate-Monger se sont installés sur la même île. Ils y recréent une sorte de nouveau Reich avec une armée et des camps de travail.

On découvre ainsi que le Hate Monger est toujours Adolf Hitler. En fait, on découvre que les deux sont en cheville depuis un moment. C'est Hitler qui présenta Arnim Zola au Skull. En fait, c'est ce scientifique qui a cloné Hate-Monger et qui transfère son esprit à chaque "mort".
Ils tentent ensemble de recréer un cube cosmique. Mais chacun des deux sait que l'autre le trahira au moment venu.
Hitler veut donc que Zola transfère directement son esprit dans le cube où il ne fera qu'un avec l'arme. Mais le Skull avait tout prévu. Le cube ne pouvant pas être opérationnel techniquement.. Il s'en servira grâce à Arnim Zola de prison pour le Führer.

Bien plus tard dans Captain America 445-448 (5), le Red Skull sauvera Captain America de la dégénérescence du sérum en transfusant son sang (qui lui avait un antidote). En effet, le Skull, à cette époque est dans le corps cloné de Rogers(Arnim Zola est derrière tout ça, bien sur).
Il a besoin du héros et de Sharon Carter (que l'on croyait alors morte) pour empêcher un groupe le KübeKulte d'énergétiser le cube contenant l'esprit d'Hitler.

Le Skull finit par récupérer cette arme. Il « envoie » Rogers à l'intérieur du cube et le manipule pour tuer le Führer.
Cap finira par en sortir et détruira l'arme qui explosera en soufflant le Skull.

Dans Captain America Volume 3 14-19 (6), Korvac (se faisant passer pour Kang puis Uatu, le Gardien) redonne substance au Skull, alors imprégné de la puissance du cube Cosmique. Il sera vaincu comme d'habitude car il jouera avec le héros.

 Ce dernier sabotera l'ancien vaisseau de Galactus dont le Skull voulait s'emparer: au lieu d'acquérir la connaissance ultime contenue dans les ordinateurs, il sera désintégré (et l'énergie du cube avec) par un rayon d'antimatière. (Je passe toute l'histoire avec Korvac).

On comprend donc que l'annonce d’une autre histoire avec le Red Skull et le cube cosmique, quelques années après, puissent sembler être celle de trop.
C'est là que le scénariste joue avec les attentes du public. La mort prématurée du Skull fera passer l'intrigue du cube en second.
On se demandera qui a tué le Skull, est il vraiment mort, qui est le Winter Soldier????

On aura pas droit au chat qui joue avec la souris mais à une ambiance proche de Steranko avec des racines d'histoires de Lee ou Waid.



(1) Traduit dans Eclipso 51-52 chez Aredit ou Strange Special Origines 259 bis chez Lug/Semic
(2) Traduit dans Thor (Collection flash pocket) 9 et 11 chez Aredit
(3) On apprendra dans Captain America 186 (Hulk Colection Flash Pocket  25 chez Aredit)que le Skull utilisa le cube pour transformer une petite Frappe Snap Wilson en un parfait partenaire pour Captain America.
(4) Traduit dans L'Innatendu 22 et Ka-Zar 1 chez Aredit
(5) Traduit dans Avengers 2 à 5 chez Panini
(6) Traduit dans Fantastic Four (2ème série) 13 à 17
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:20

Un clone de Captain America

Dans Captain America 290-300 (inédits en VF), le Red Skull voit les effets du gaz, qui l'a maintenu en vie de 1944 à sa résurrection, s'estomper.
Il vieillit donc à toute vitesse.

Il va mettre au point tout une machination pour :
-se trouver un successeur entre Zemo et sa fille, Mother Night. Il préféra mourir sans en choisir un. Déçu par "l'humanité" des deux prétendants.
-pousser son ennemi de toujours, Captain America, à le tuer et ainsi renoncer à tous ces idéaux. Pour cela, il le vieillit aussi de façon artificielle, lui raconte son histoire puis lui fait croire qu'il a tué ses amis. Cela failli arriver mais Rogers finira par retrouver ses esprits. Le Skull finira par mourir dans les bras de son ennemi, criant sa haine mais sans effets.


On apprendra dans Captain America 350 (inédit en VF), qu'Arnim Zola avait crée un clone de Cap, dans lequel il transféra l'esprit du Red Skull à sa mort. C'était le même procédé que pour le Hate-Monger.
Schmidt pensa un moment abandonner son masque et utiliser ses fonds pour financer divers groupuscules (Watchdogs, Scourge, Resistants, Ultimatum) mais aussi des appuis plus politiques.

Avec sa taupe au sein de la CSA (commission aux affaires superhumaines), il fit jouer une clause pour pousser Rogers à abandonner son rôle de Captain America en lui demandant de travailler pour le gouvernement. Ainsi, il fît en sorte qu'on choisisse John Walker (Superpatriot), plus violent pour discréditer le nom de Captain America.

A la fin, Walker lui fit inhaler sa « poussière de mort ». Ce gaz tue en donnant l'aspect d'un crâne rouge au visage. Etant immunisé, il survécu mais il n'avait plus l'apparence de Rogers mais celui de son ancien masque.
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:20

Crossbones

Brock Rumlow apparaît dans Captain America 359 (inédit en VF).
Il est alors une sorte d'homme de main de Crane Rouge.

On apprend vite qu'il redoutable au combat, qu'il utilise avec talent l'arbalète et le couteau mais que contrairement à Batroc, il n'a pas de sens de l'honneur et utilise tous les coups les plus bas.
On apprendra qu'il était un chef de gang dans New York dont faisait partie deux des frères de Diamondback.

Il sera responsable de la mort des trois frères d'une façon ou d'un autre et utilisera la naïveté de la future héroïne, pour l'utiliser physiquement (autant sexuellement que pour la passer à tabac).(1)
Puis, employé par le Red Skull algérien (celui des 50's, communiste qui tua les parents Parker), qu'il pense être le vrai, il fera partie d'un groupe d'assaut du château d'Arnim Zola. Il arrive quelques jours après que le Skull se réveille dans un clone de Rogers. Il sera épargné au vue de ces capacités et entraînés par les meilleurs (dont le Maître de Corvée).(2)

Il dirigera même la première version du Skeleton Crew. En effet, il reste fidèle à son patron et le recherchera quand ce dernier sera abandonné à une mort certaine par Magneto.(3)
La seule fois où il montrera son désaccord le Skull le mettra temporairement à la porte (il ne voulait pas que Viper se joigne à l'organisation).(4)

Il recroisera Diamondback qu'il brisera physiquement et mentalement pour qu'elle vole une poche du sang de Cap (5)(qu'il finira par lui injecter pour prouver au Skull que c'est le vrai sang du héros).(6) Cela préfigure comment Brubaker l'utilisera avec Sin.



(1) Back up de Captain America 400 (Inédits en VF)
(2) Back up de Captain America 383 (Inédits en VF)
(3) Captain America 367 à 369 (Inédits en VF sauf le 367 traduit dans l'Omnibus Actes de Vengeance)
(4) Captain America 394 (Inédits en VF)
(5) Dans Streets of Poison. Une drogue se mélange au sérum du supersoldat et rend Rogers fou. Il sera transfusé puis ce sang sera traité mais Rogers ne voudra pas le récupérer (le sérum se recréera de lui-même). Captain America 372-378, traduit dans Titans 165-170 chez Sémic.
(6) Back Up de Captain America 399-400, 402-407 + Captain America 409-410 (Inédits en VF)
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:21

Docteur Faustus:

Il est apparu pour la première fois dans Captain América (1) et y fera la plupart de ses apparitions, souvent à des moments clés pour Steve Rogers.
De son vrai nom, Johann Fennhoff, autrichien, il est un maître de la manipulation mentale qui utilise souvent la culpabilité de ses adversaires pour les terrasser. Il est souvent démuni face à la force physique.
Dés sa deuxième apparition, il utilise le grand amour perdu de Rogers durant la seconde guerre mondiale qui s'avèrera être la soeur/tante de Sharon Carter (2).

Puis, il utilisera le Captain America des 50's, à qui il donnera une nouvelle identité de Grand Directeur pour une organisation néo-nazie « La Force Nationale ». Le Bucky III (Jack Monroe) étant apparemment tué. Cela finira par l'immolation du Captain America des 50's et de Sharon Carter (oui, je sais aucun des trois ne fut mort à ce moment là) mais aussi par la paralysie des membres inférieurs de Faustus dans la chute d'un ballon dirigeable(3).

Enfin, il revint dans la vie de Nomad II (Jack Monroe) et le manipula en lui remémorant qu'il venait d'une famille de sympathisant nazi américain qui avait formé une communauté entière dans une petite ville. Jack les avait dénoncé sans le vouloir au FBI quand il était enfant. Monroe se vengera en le tuant d'une balle dans la tête (4).

Faustus réapparu pourtant dans les Cap de Brubaker.


(1) Captain America Vol1 107, en VF Thor (Arédit Flash Pocket 4)
(2) Captain America Vol1 161-162 traduit dans Captain América (Arédit; Artima color superstar) 14 : La Menace de Sollar
(3) Captain America Vol1 231-236 traduit en VF dans Captain America (Arédit, Artima color Marvel) 24-25
(4) Nomad Vol2 19, inédit en VF
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:21

The Man With No Face:

Ce personnage est apparu dans Captain America Comics 77.
Au départ, c'est un assassin chinois à la solde de la Chine Communiste qui tue dans Chinatown. Il se sert d'une hachette. Il finit par se suicider en sautant d'un toit et se révèlera être le frère jumeau du policier de Chinatown.
L'épisode est de 1954 et donc rétroactivement, c est le Captain America des 50's (celui qu'on revoit récemment dans la série) et son Bucky (Jack Monroe, tué par Barnes) qui sont les « héros » de l'épisode.

Ce sera sa seule apparition (hors flashbacks) avant Captain America Vol 5 43-48. D'ailleurs on ne sait pas trop si c'est le même personnage tant le dernier ressemble plus à Deathstalker (le chasseur, vieil ennemi de DD qui se rendait immatériel et avait un toucher mortel).
Est-ce le même ressuscité dans les 50's par le professeur? Le 1er était il un imitateur tel le Red Skull des années 50?

Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:21

BATROC:


Georges Batroc est né à Marseille. Il s'engage dans la légion étrangère où il devient un expert dans l'art de la savate (variante ancienne de la boxe française). Il devient mercenaire et se retrouva souvent sur le chemin de Captain America. Il apparait dans Tales of suspense 75 (1), où il doit voler un composé chimique incendiaire à l'agent 13 (qui se révèlera plus tard s'appeler Sharon Carter dont c'est la 1ere apparition) pour le compte de Them (AIM).

Il enlèvera Sharon lors de sa deuxième apparition pour attirer le Captain et le livrer à l'Hydra. Il se retournera contre eux quand ces derniers profiteront du combat pour tirer sur le héros(2). Car ce qui différencie Batroc, d'autres vilalins, c'est qu'il veut triompher loyalement. Il est capable de tuer mais respecte un certain code d'honneur. On pourra remarquer qu'il s'allie à des gens bien peu recommandable de Mr Hyde(3), Hydra, Baron Zemo (4) ou Zaran.

Au fil du temps, il créera plusieurs Brigade de Batroc, pour l'aider face aux superhéros.
La première sera constituée du Laser Vivant et du Sabreur (5); la deuxième du Porc Epic et de Tourbillon (6). La dernière sera constitué de Zaran et Machette (7). Seule cette dernière perdurera au delà d'une mission.


Une relation particulière le liera à Rogers. Au moment où le sérum du super-soldat finit par ne plus avoir d'effets et à paralyser petit à petit le héros jusqu'à la mort, il se confiera à cet ennemi plutôt qu'aux Vengeurs ( 8 ).



(1) Tales of Suspense 75-76 traduits dans Eclipso 42 (Aredit Comics Pocket)
(2) Tales of Suspense 85 traduit dans Eclipso 49
(3) Captain America 251-252 traduits dans Captain America 2(Aredit artima color nouvelle formule), Captain America : Souvenirs et Combats (Collection privilège Semic), Captain America : La legende vivante (collection Best of Panini).
(4) Captain America 357-362 (inédit en vf)
(5) Captain America 105 traduit dans Thor 1 (Aredit Collection Flash Pocket)
(6)Captain America 130 traduit dans Captain America 3 (Aredit artima color marvel superstar)
(7) Captain America 302-303 (inédit en VF)
( 8 ) Captain America 443 (inédit en VF)
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:22

DAVE COX

On a revu ce personnage récemment quand Sharon revient chez ses parents et rend visite à sa soeur/tante Peggy.
Le personnage est apparu dans Captain America #163 (1).
Le personnage a perdu un bras au Vietnam où il a été prisonnier de guerre. Depuis, il a renoncé à la violence. C'est le voisin des parents de Sharon Carter.

A ce moment là, Peggy Carter (alors la soeur de Sharon) arrive dans la série. Elle joue le rôle de personnage hors de son temps (suite à une forte dépression et une manipulation de Faustus qui l'a coupé du réel depuis la fin de la guerre mondiale) que ne peut plus jouer Rogers (En 1973, il a passé plus de temps dans l'époque moderne que pendant la guerre). C'est un peu le rôle que jouera Jack Monroe puis aujourd'hui Bucky Barnes.
Dave sert donc à confronter Peggy à de nouvelles réalités. La non-violence ne signifie pas la lacheté. D'ailleurs, Cox sera torturé par la Serpent's Squad (Viper 1, Eel, Cobra) mais ne révelera pas où sont cachés Peggy et Cap (blessé). Rogers admire cet homme qui défend les mêmes idéaux que lui à sa façon.
Il sert aussi à introduire le sujet sur la guerre du vietnam. Englehart confrontant Captain America à divers sujets de ce genre (la Maccarthysme avec le cap des 50's, la non violence puis le Watergate et le rôle des médias..).
Il reviendra dans le numéro 182 (2) et accompagnera Sharon. Cette dernière trouve en lui une oreille attentive. Rogers lui avait promis d'abandonner la lutte contre le crime suite au suicide du Président des USA qui était le chef du Secret Empire mais il devient Nomad puis redevient Captain America suite au meurtre par le Red Skull du jeune Roscoe qui avait pris sa place.
Cox partira car il est amoureux d'elle et ne veut pas « tout » faire pour obtenir son coeur (3).

Plus tard, Captain America le retrouve. Le temps a passé, Sharon est « morte » et Cox est marié et a un garçon. Il est alors manipulé par Sin et Baron Zemo et devient le nouveau Devil Slayer.

Au moment de tuer Nomad 2 (Jack Monroe), il reprend ses esprits et lutte contre les assauts mentaux de la fille du Skull. Il tombe dans un coma dont il ne se réveillera qu'à la « mort » du Red Skull (4).




(1) Captain America 163, traduit dans Captain America 15 "L'escouade des serpents" (Aredit Artima color superstar)
(2)Captain America 182, traduit dans Hulk 23 (Aredit Collection Flash Pocket)
(3)Captain America 186, traduit dans Hulk 25 (Aredit Collection Flash Pocket)
(4) Captain America 293, 294, 300 (inédit en VF)
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:23

LES DIFFERENTS CAPTAIN AMERICA Les « Officiels »

1-Steven Rogers, l'ancêtre de Rogers, portera un costume qui l'inspirera en 1781-1782 en combattant les Royalistes américains dont les descendants fonderont ce groupe de royaliste qu'on retrouvera entre autre dans thunderbolts.

2-Isaiah Bradley est le seul survivant des cobayes sur lesquels furent testés la formule. Il eut une mission. Cela se passe en 41-42:

3-Steve Rogers de 1941 à 1945 puis dans l'ère moderne.
4-William Nasland AKA, le Spirit Of 76 assumera le rôle à la demande de Roosevelt après la disparition de l'original avec Fred Davis en tant que Bucky (qui avait déjà remplacé ce dernier dans des aventures des Invaders) de 1945 à 1946.

5-Jeff Mace AKA The Patriot reprendra le rôle en découvrant Nasland mort durant la tentative d'assassinat en 46 de Kennedy par Adam II. Il aura comme partenaire Fred Davis et Golden Girl quand ce dernier se blessera (Elle a vraiment existé dans les 40's et était la partenaire de Cap. Timely tentait de conquérir le public féminin :Namora était la sidekick de Namor et Sun Girl celle de Torch). Il arrêta en 1950.
.
6-William Burnside était un fan de Captain America. Il retrouva la formule du supersoldat en Allemagne. Il demanda à devenir le nouveau Captain America mais le gouvernement refusa. Quand le Red Skull communiste apparu, il s'injecta la formule ainsi qu'à un jeune élève du lycée où il enseignait Jack Monroe. Ils devinrent les nouveaux Captain America et Bucky mais sans les Vita Rays, ils devinrent dérangés et virent des ennemis partout: communistes, noirs... Le gouvernement dut les placer en hibernation.
Je reviendrai sur eux plus tard.

7-Sam Wilson durant une aventure.

8-Bob Russo et Scar Tupin voulurent chacun devenir Captain America lors de la 1ère fois où Rogers abandonna le rôle. Le 1er était un joueur de Base-Ball, l'autre un motard. Ils partirent chacun à l'hôpital à leur première intervention.
9-Roscoe: il remplaça Roger quand ce dernier devint Nomad. Il fut tué par le Red Skull.

10-John Walker : Le gouvernement américain voulut que Rogers travaille pour lui. Ils lui rappelèrent que le costume et le nom leur appartiennent. Ils venaient de payer Rogers pour les années de service passées. Ce dernier refusa pour garder son indépendance. A ce moment là, le Super-Patriot sauva le Pentagone d'une attaque terroriste. Il devint le nouveau Captain America avec son ami d'enfance, Lemmar comme Bucky. Ce nom ayant une connotation raciste, il devint vite Battlestar. Ces évènements étaient orchestrés par le Red Skull qui mit à mal Walker. Ce dernier perdit pied après l'assassinat de ces parents par les Watchdogs. Il commit des meurtres et des attaques particulièrement violentes ce qui devait servir à ternir l'image du Captain. Il rendit l'identité à Rogers puis passa pour mort afin que le gouvernement lui reconstruise une identité (en falsifiant sa mémoire) en tant que USAgent. Il repris brièvement le nom de Captain America au sein des New Invaders.

11-Clint Barton durant Fallen Son.
12-Bucky Barnes depuis Civil War

Je ne compte pas le Tumbler ou le Caméléon qui prirent son apparence (ou le Red Skull) ni les autres supersoldats de Type Protocyde, Nuke, GIMax ou les autres personnages ayant bénéficiés du Sérum de SuperSoldat comme Diamondback ou Man-Brute.

(1) Sans costume: Captain America 200, traduit dans Captain America 19 : L'Aube du dernier jour chez Aredit. Avec Sentinel of Liberty 6-7, Traduit dans Comic Box 81.
(2) Truth 1-7, Inédit en VF
(3) Captain America Comics #1, traduit dans Marvel : Les Origines #2
4-5 : What If 4, traduit dans Et Si ... Les vengeurs n'avaient jamais existés? chez Aredit/Artima.
(6): Captain America 153, traduit dans Captain America 11 « panique à Central Park » chez Aredit.
(7) Sentinel Of Liberty #7, Inédit en VF
(Cool Tales Of Suspense 96, traduit dans Eclipso 56 chez Aredit.
(9)Captain America 181, traduit dans Hulk (Flash Poche) chez Aredit.
(10) Captain America 334, Inédit en Vf
(11) Fallen son 3, traduit dans Civil War Extra 4 et Civil War Deluxe 3.
(12) Captain America V5 34, traduit dans Marvel Icons 44 chez Panini
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:24

CYNTHIA GLASS


Dans la mini-série « Steve Rogers : Super Soldier » (1), Ed Brubaker réintroduit Cynthia Glass.
Elle est apparue précédemment dans une mini-série prestige (48 pages, couverture cartonnée), en 4 numéros, sortie pour les 50 ans du personnage en 1991 : « Adventures Of Captain America : Sentinel Of Liberty » (2).
Ce récit de Fabien Nicieza, illustré par Kevin Maguire revenait sur les origines du personnage en approfondissant certains points (apparitions de plusieurs candidats pour l'Opération Renaissance par exemple, ce qui est repris dans Steve Rogers : Super-Soldiers d'ailleurs).

Le personnage de Cynthia Glass était un Lieutenant de l'armée qui allait être le chaperon du jeune Rogers mais aussi être celle dont il tombe amoureux (sentiment réciproque).
Cela rappellera à certains le personnage de Peggy Carter dans le film (3) « First Avenger ». Adventure Of Captain America, d'ailleurs assez proche du film dans l'ambiance (Pulp, humour à la Indiana Jones, Rocketeer).
La grande différence est qu'elle s'averera une espionne allemande « l'Agent X ».

Elle livrera Cap et Bucky au Red Skull. Ce dernier finira par la tuer car elle aidait les héros à s'évader.

Cette mini-série comportait des points qui ne collaient pas chronologiquement avec les origines du Captain ou du Red Skull et a donc été oubliées jusqu'à ces points repris par Brubaker (mais qui ne valide pas forcément le reste).

D'autres fans (4) ont reliés Cynthia à l'Agent R, qui est la fameuse femme, déguisée en personne âgées,  qui accueille les personnalités et Rogers le jour de l’expérience. Ceci doit être du au fait que dans toutes les versions des origines, on ne voit qu'une seule femme assister à la naissance de Captain America : l'Agent R en général, Cynthia Glass dans Adventures Of Captain America.
Brubaker n'en fait aucune mention.



(1) Traduite dans Marvel Icons Hors Série
(2) Inédite en VF et jamais rééditée aux USA
(3) Pour la Peggy Carter du comics, je renvoie à une fiche précédente.
(4) Le site Marvel Chronology Project qui compile les apparitions des personnages Marvel dans l'ordre chronologique : http://www.chronologyproject.com/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 14:25

AMERIDROID


Un drôle de personnage que celui-ci... Il semble et est même très kitsch mais il n'est pas inintéressant.
Au départ, nous avons Lyle Dekker, agent du Red Skull infiltré sur le tournage du serial « Captain America » (1) dans les années 40 pour saboter ce film.
Il sera démasqué par Rogers et Bucky. Son échec sera puni par le Skull qui le laisse apparemment noyé. Il est sauvé par des pécheurs de Newfoundland (Terre-Neuve).
Au moment de sa première apparition dans Captain America, Volume 1 #218-220 (2), Steve Rogers s'interroge sur son identité. Il a peu de souvenir de qui il était avant de devenir le vengeur étoilé (en fait, les auteurs n'avaient que peu développé tout ça.. ).

Notre héros tombe sur un enregistrement des Vengeurs qui fait mention de terre-neuve et s'y rend. Là, il est capturé par Dekker, qui a entretemps développé une organisation là-bas. Grâce à une sorte de sonde mentale, il lui rappelle une autre rencontre. En fait quand Rogers et Bucky tombent de l'avion piégé de Zemo en 1944 (ou 45 selon les époques) ; ils tombent dans la manche. Là, Dekker retrouve le corps du Captain et le ramène à Terre-neuve. Le nazi tente de changer de corps avec notre héros. Suite à un combat, Rogers s'échappe dans un avion rempli de gaz. Il s'échouera dans l'Océan. Cela permet d'expliquer que le corps de Steve soit retrouvé dans le cercle arctique après avoir disparu dans la Manche mais aussi que son hibernation est due au gaz (3).
Bref, Dekker a attendu le retour du héros toute ses années avec un nouveau plan : transférer la force vitale du Captain dans un robot Géant avant d'y projeter sa conscience.

Bonjour Immortalité et pouvoir !!! Et ça marche !!!
Notre méchant et ses hommes terrorisent Terre-neuve mais soudain l'Ameridroïd s'arrête. Il vient de réaliser qu'il est pathétique et sera considéré comme un monstre ou un phénomène de foire. Il arrête la bataille et part dans la vaste nature canadienne pour tenter de trouver un sens à sa nouvelle existence.
Une fin typique de Steve Gerber qui, avant Moore ou Miller, dans les années 70 détourne les codes des comics ou place souvent un discours politique ou social dans ses œuvres (Man-Thing, Son Of Satan, Omega the unknown, Defenders ou Howard The Duck). Là, il se moque des plans « géniaux » des vilains qui souvent n'ont aucun sens sauf dans une fiction. Il sera le premier a présenter des origines où Steve Rogers apparaît comme un artiste (même si elles seront retconnées assez vite). Il faut noter qu'il ne signe que l'épisode de conclusion. Don Glut était le créateur du personnage.

L'Ameridroïd réapparait dans Captain America, Volume 1 #261-263 (4) où il a le cerveau lavé par le Red Skull qui s'en sert pour essayer de discréditer Rogers. Dekker mettra fin à la menace en sacrifiant sa vie.
La seule autre apparition avant Brubaker est sa tête, gardée comme trophée dans la Skullhouse dans Captain America, Volume 1 #370 (5)



(1) un sérial est une forme de feuilleton qui passait au cinéma dans les années 40. Celui qui est évoqué a d'ailleurs existé et a été produit par les studios Republic. Il a été réédité en DVD aux USA mais est visible sur You Tube par exemple.
(2) Traduit en VF dans Captain America 20 « L'Ameridroïd attaque » chez Aredit, collection Artima Color Marvel.
(3) On n'a plus jamais fait référence à ses évènements. Difficile de savoir s'ils sont encore en continuité.
(4) Inédit en VF
(5) Inédit en VF
Revenir en haut Aller en bas
Mars contre attacks
Celeste member
Celeste member
avatar

Age : 42
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 18:11

super travail de compilation, je n'ai pas lu tous les articles mais celui ci m'a vraiment emballé car j'adore ce qu'a réalisé brubaker sur son run sur captain america pour moi il a accompli un travail digne de ce qu'attend tout fan, c'est d'un niveau équivalent de ce qu'a pu construire busiek sur thunderbolts et avanegers forever ou geoff johns sur green lantern ou ce que démarre snyder sur batman. Respectueux de la continuité, reprise d'histoires inachevés, retour de personnages tombés dans les oubliettes, c'est un boulot monstrueux qu'il a su mené avec talent. Chapeau l'artiste !
Revenir en haut Aller en bas
Fred le Mallrat
Amazing member
Amazing member
avatar

Age : 44
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 18:37

Ou Morrison sur Batman qui repren lui aussi tout un tas de choses de la mythologie du personnage et le reinjecte (plus que Snyder d ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Mars contre attacks
Celeste member
Celeste member
avatar

Age : 42
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   Dim 16 Juin 2013 - 18:48

honte à moi, j'avais oublié morrison sur batman, pour snyder, il débute son run et c'est déjà bien lancé, j'attends avec impatience son zero year où le penny géant a déjà fait son apparition
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brubaker et la continuité sur Captain America   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brubaker et la continuité sur Captain America
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» New CAPTAIN AMERICA design by Alex ROSS
» New CAPTAIN AMERICA design by Alex ROSS
» Buste CAPTAIN AMERICA "retro"
» Avengers Reborn - CAPTAIN AMERICA
» Recherche INFOS sur Captain America #600 : One year after

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.O.M.I.C.S. :: Comics en VF :: Discussions sur la VF-
Sauter vers: